Le chef de l'IRNA critique les pouvoirs de manipulation des droits de l'homme

Téhéran, 26 avril, IRNA- Le directeur général de l'Agence de presse de la République islamique (IRNA) a critiqué mercredi la manipulation des droits de l'homme par les grandes puissances comme levier pour faire pression sur l'Iran.

Les nations du monde devraient être informées du fait que les Nations Unies (ONU) ne sont pas d'accord avec les discriminations des grandes puissances sur la scène internationale, a déclaré le chef de l'IRNA Zia Hashemi lors d'une réunion avec la directrice du Centre d'information des Nations Unies en Iran Maria Dotsenko.

Il a déclaré que la question des droits de l'homme ne devrait pas être utilisée comme un outil politique entre les mains des puissances mondiales.

M. Hashemi a évoqué le comportement discriminatoire des grandes puissances envers la République islamique et a appelé à montrer le rôle constructif de l'Iran dans la promotion des droits de l'homme.

Dotsenko, pour sa part, s'est félicitée du développement de la coopération avec l'Iran dans divers domaines, y compris la tenue d'expositions photographiques conjointes.

Elle a loué les tentatives du gouvernement iranien pour la renaissance du lac Orumiyeh, la lutte contre la pollution par les poussières et l'accueil de millions de réfugiés afghans.

«L'Iran accueille la plus grande communauté de réfugiés du monde», a ajouté la responsable de l'ONU.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**