27 avr. 2018, 14:25
Code d'info: 82898909
0 Persons
La Chine veut que l'accord nucléaire iranien reste intact

Sochi, 27 avril, IRNA - Pékin a maintenu sa position ferme sur le soutien de l'accord nucléaire iranien de juillet 2015, a annoncé jeudi un haut responsable chinois.

Guo Shengkun, secrétaire de la commission des affaires politiques et juridiques du Parti communiste chinois, a déclaré lors d'une réunion tenue dans cette ville russe avec Ali Shamkhani, secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne.

La Chine, en tant que l'un des membres clés du Groupe 5 + 1, a joué un rôle de premier plan dans les pourparlers qui ont abouti à la signature de l'accord historique 2015 appelé Plan d'action global commun (PAGC), a indiqué Guo Shengkun.

Il a qualifié les mesures anti-PAGC des États-Unis d'inacceptables, exprimant des regrets quant à la déloyauté de Washington.

Le président américain Donald Trump a menacé de ne pas prolonger la suspension des sanctions contre l'Iran, une décision qui doit être prise à la mi-mai.

La Chine croit que les Etats-Unis soutiennent secrètement ceux qui apportent l'insécurité dans la région et font des efforts pour sanctionner Pékin, Téhéran et Moscou afin de les blesser, a t-il dit.

Au sujet de la coopération bilatérale, Guo Shengkun a indiqué que la visite en 2016 du président chinois Xi Jinping en Iran ouvrait un nouveau chapitre dans les relations entre les deux pays.

Il a ajouté que l'Iran avait une position spéciale dans la nouvelle stratégie internationale de la Chine.

Il a ajouté que Pékin et Téhéran, dans le cadre du projet «Une ceinture, une route», peuvent coopérer dans les domaines de la lutte contre le terrorisme et des crimes organisés, de l'énergie, des chemins de fer et de la cybersécurité.

C'est en 2013 que le président chinois a présenté l'initiative «Une ceinture, une route», un plan visant à relier la Chine à l'Asie, l'Afrique et l'Europe via un réseau de ports, de chemins de fer et de routes.

Se référant à l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), le responsable chinois a déclaré que son pays se félicite de l'adhésion de l'Iran à l'organisation.

L'Iran, en tant qu'observateur de l'OCS, participera au futur sommet de Shanghai, a-t-il dit, espérant que la présence préparera le terrain pour son adhésion à part entière.

La réunion sur la sécurité de Sotchi accueille des représentants de 110 pays des cinq continents.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench