L'Iran, la Russie et la Turquie soulignent la souveraineté syrienne et son indépendance

Téhéran, 29 avril, IRNA - Les ministres des Affaires étrangères de l'Iran, de la Russie et de la Turquie, dans une déclaration conjointe sur la Syrie publiée samedi, ont souligné la souveraineté et l'indépendance de la Syrie.

Les ministres des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran, de la Fédération de Russie et de la République de Turquie, en tant que garants du respect du régime de cessez-le-feu en Syrie, ont tenu leur deuxième réunion à Moscou le 28 avril 2018. Ils ont discuté du développement du la situation dans et autour de la Syrie et son impact sur la paix et la sécurité régionales.

Le texte intégral de la déclaration commune est le suivant:

1. Réaffirmer leur ferme attachement à la souveraineté, à l'indépendance, à l'unité et à l'intégrité territoriale de la République arabe syrienne, ainsi qu'aux buts et principes de la Charte des Nations Unies et souligné que ces principes devraient être respectés par tous.

2.Doubler leur détermination à renforcer la coordination trilatérale sur la base des déclarations conjointes des Présidents de la République islamique d'Iran, de la Fédération de Russie et de la République de Turquie du 22 novembre 2017 et du 4 avril 2018.

3. Intensifier les efforts conjoints visant à faciliter la réalisation d'un règlement politique durable en Syrie prévu par la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies et en utilisant pleinement les mécanismes à plusieurs niveaux du format Astana.

4. Rappeller l'efficacité du format Astana en tant que seule initiative internationale ayant contribué à améliorer la situation en Syrie par des efforts conjoints de lutte contre le terrorisme, de réduction du niveau de violence et de création de conditions favorables au règlement politique, notamment en facilitant les Dialogue syrien. Décidé de tenir la prochaine réunion internationale sur la Syrie à Astana en juin 2018.

5. Souligner l'importance de la contribution du format Astana pour assurer de réels progrès dans la recherche d'une solution politique en Syrie à travers un processus syrien inclusif, libre, juste et transparent, basé sur la libre volonté du peuple syrien et dirigeant à une constitution bénéficiant du soutien du peuple syrien, et à des élections libres et régulières avec la participation de tous les Syriens éligibles sous la supervision de l'ONU. À cet égard, a décidé d'accroître la fréquence des consultations conjointes régulières de hauts représentants de la République islamique d'Iran, de la Fédération de Russie et de la République de Turquie avec l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Syrie afin de faciliter le le travail du Comité constitutionnel à Genève le plus tôt possible sur la base des recommandations du Congrès du Dialogue national syrien à Sotchi et en coordination avec les trois Etats garants.

6. Réaffirmer leur détermination à poursuivre leur coopération afin d'éliminer définitivement DAECH,ISIL le Front Nusra et tous les autres individus, groupes, entreprises et entités associés à Al-Qaïda ou DAECH / ISIL désignés par le Conseil de sécurité des Nations Unies en Syrie et soulignés le succès de leurs efforts collectifs dans la lutte contre le terrorisme. Ils ont appelé tous les groupes d'opposition armés en Syrie à se dissocier complètement et immédiatement des groupes terroristes susmentionnés.

7. A souligné l'importance des efforts de désescalade et réaffirmé leur engagement à préserver le régime de cessez-le-feu qui avait contribué à réduire la violence sur le terrain et à alléger les souffrances humanitaires.

8. Rejeter toutes les tentatives de créer de nouvelles réalités sur le terrain sous prétexte de combattre le terrorisme et exprimé sa détermination à s'opposer aux agendas séparatistes visant à saper la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Syrie ainsi que la sécurité nationale des pays voisins.

9. Condamner fermement toute utilisation d'armes chimiques en Syrie et demande que toute information à ce sujet fasse l'objet d'une enquête rapide et professionnelle, conformément à la Convention sur l'interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l'emploi des armes chimiques et sur leur destruction; par l'OIAC en tant que principale autorité compétente internationale pour établir l'utilisation d'armes chimiques.

10. Réaffirmer leur engagement à poursuivre les efforts conjoints visant à protéger les civils, améliorer la situation humanitaire en facilitant un accès humanitaire rapide, sûr et sans entrave à tous ceux qui en ont besoin, lancer et maintenir des mécanismes de confiance entre les parties et normaliser la situation dans toute la Syrie, notamment en créant des conditions propices au retour en toute sécurité des réfugiés et des personnes déplacées.

11. Se féliciter de la proposition de la République de Turquie d'accueillir la deuxième réunion du Groupe de travail sur la libération des détenus / enlevés et la remise des corps, ainsi que l'identification des personnes disparues en Turquie dans un proche avenir.

12. A appelé la communauté internationale, en premier lieu l'ONU et ses agences humanitaires, à accroître leur aide à la Syrie dans l'intérêt de tous les Syriens, notamment en facilitant l'action humanitaire contre les mines, en restaurant les infrastructures de base et les équipements sociaux et économiques et l'Héritage historique.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench