L'Iran condamne l'utilisation d'armes chimiques et les agressions faites sous ce prétexte

Moscou, 29 avril, IRNA - L'Iran en tant que plus grande victime des armes chimiques dénonce l'utilisation de ces armes par quiconque, ainsi que toute agression à l'arme chimique sous lselon Mohammad Javad Zarif.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec ses homologues russes et turcs, Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a souligné samedi soir que les pays qui soutenaient Saddam dans son utilisation des armes chimiques dans le passé ne peuvent aujourd'hui prétendre s'opposer aux armes chimiques.

« Les fins politiques de telles revendications sont claires et leur attaque contre la Syrie a retardé le processus politique de sortie de crise», a-t-il déclaré, en espérant que l'inspection internationale impartiale du site touché par les armes chimiques porterait bientôt ses fruits.

Insistant sur la nécessité du soutien de la communauté internationale au processus d'Astana afin de trouver une solution politique basée sur les décisions prises à Sotchi, Zarif a ajouté que le processus d'Astana était le seul moyen de parvenir à une paix juste et durable par les pourparlers entre le gouvernement et les opposants syriens.

Dès le début de la crise, l'Iran a rejeté la solution militaire en affirmant que seul un règlement politique fonctionnerait dans le pays, a-t-il dit, avant d'ajouter qu'aujourd'hui, tout le monde avait accepté cette réalité.

Saluant le processus d'Astana comme une approche correcte, il a dit qu'il avait suivi les efforts de tous les acteurs et qu'il continuerait en mai impliquant toutes les parties en conflit et les trois États garants.

Selon le Chef de la diplomatie iranienne, l'Iran, la Russie, la Turquie, les trois Etats garants au niveau des dirigeants et des ministres des Affaires étrangères continueront à soutenir les principes communs, le soutien à la souveraineté, à l'intégrité territoriale, à l'indépendance politique et à l'unité nationale de la Syrie et au règlement rapide de la crise syrienne.

Zarif a appelé la communauté internationale à prêter main-forte à la reconstruction de la Syrie en tant que devoir humanitaire et non en tant que moyen d'imposer des exigences politiques.

Zarif a également salué la résistance de la nation syrienne contre les groupes terroristes de Daech et d'Al-Nusra, affirmant que le peuple avait vaincu les deux principales menaces mondiales.

Zarif est arrivé à Moscou samedi matin pour assister à la réunion trilatérale des ministres des Affaires étrangères iranien, russe et turc sur la Syrie.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**