Le PAGC est la base des arrangements de sécurité dans la région du Golfe Persique

New York, 30 avril, IRNA- L'ex-membre du Conseil consultatif du Département d'État américain, Robert Hunter, a estimé le retrait américain de l'accord 2015 sur le nucléaire iranien comme une erreur majeure ayant de lourdes répercussions sur les intérêts stratégiques des Etats-Unis.

Lors d'une interview accordée à l'IRNA lundi, Robert Hunter a qualifié l'accord international de 2015 sur le nucléaire iranien comme un des majeurs acquis internationaux en faveur de la stabilité de la région.

En ce qui concerne les menaces américaines contre l'accord, ex-ambassadeur des États-Unis auprès de l'OTAN (1993-1998), a déclaré que le retrait américain de l'accord complexifierait les liens entre les Etats-Unis et leurs alliés européens.

En plus, les relations américaines avec la Chine et la Russie vont empirer. Certes, ces deux pays (la Chine et la Russie) bénéficieraient de cette situation et pourraient développer leurs liens économiques avec l'Iran, a-t-il ajouté en enchérissant « Tout cela aboutira à l'isolement des Etats-Unis sur la scène internationale».

Insistant sur le fait que la préservation de l'accord nucléaire de 2015 est important pour l'Occident, il a ajouté : « il est regrettable que Trump ait mis en question la valeur et la solidité de l'accord.

Soulignant l'importance de l'accord sur la sécurité de la région du Golfe Persique, il a déclaré que cet accord serait également au profit de ceux qui s'y opposent, à savoir l'Israël et les Saoudiens.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**