La proposition de l'Iran de résoudre la question de la Palestine sur la base de la démocratie

Téhéran, 11 juin, IRNA - Un groupe de professeurs d'université, d'intellectuels et de chercheurs a rencontré le Guide suprême de la révolution islamique, l'Ayatollah Seyyed Ali Khamenei, le 25ème jour du mois de Ramadan, le 10 juin 2018.

Voici quelques déclarations faites par son éminence lors de cette réunion:

La justification de la proposition de l'Iran pour résoudre le problème de la Palestine est basée sur la démocratie.

Le premier ministre tueur d'enfants du régime sioniste se rend en Europe pour jouer la victime, prétendant que «l'Iran veut éliminer une population de quelques millions». Ce public européen écoute, hoche la tête et refuse de dire que «vous, le régime sioniste, commettez des crimes à Gaza et à Al Qods».

Pour définir le destin de la Palestine, les Palestiniens d'origine - c'est-à-dire ceux qui ont vécu en Palestine il y a 80-100 ans, musulmans, juifs et chrétiens - dans ou en dehors des territoires occupés, seront interrogés; quoi qu'ils décident arrivera. Est-ce une mauvaise proposition? L'Europe comprend-elle?

La République islamique joue rationnellement dans toutes les questions. Sur la question du régime sioniste, Gamal Abdel Nasser dirait «nous jetterons les juifs à la mer». La République islamique n'a jamais rien dit de tel depuis sa création.

Aujourd'hui, la démocratie est une méthode moderne acceptée par le monde entier. Depuis le premier jour, notre proposition sur la détermination du destin du pays historique de Palestine a été que vous devriez demander au peuple de Palestine: cette proposition a été enregistrée par les Nations Unies comme la proposition de la République islamique.

L'ayatollah Khamenei a également fait référence à la production nationale d'uranium enrichi à 20%, le citant comme un exemple remarquable du talent et des capacités des jeunes iraniens.

«Au moment où ils ont fixé de nombreuses conditions pour la vente de 20% d'uranium enrichi à l'Iran, grâce aux efforts des jeunes et grâce à la fermeté, nous avons atteint 20% d'uranium enrichi. Assez surpris et dur à croire que le monde s'est rendu compte que nous n'avions plus besoin d'uranium américain, russe et français. »

« Les personnes talentueuses qui peuvent accomplir une telle chose merveilleuse sont certainement en mesure d'augmenter la production des puits de pétrole iraniens », a déclaré l'ayatollah Khamenei.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench