Le Sommet OANA, une opportunité précieuse pour développer les relations médiatiques

Pékin,1er septembre, IRNA- Le directeur général de l’agence de presse chinoise Xinhua a qualifié la tenue du sommet de l’OANA à Téhéran d’étape positive vers la croissance et le développement des échanges, des interactions et des relations médiatiques des pays membres de l’Organisation.

Depuis sa création, il y a 57 ans, l'Organisation des agences de presse régionales Asie-Pacifique (OANA) est un centre en faveur d'échanges et de coopération entre les pays membres, a déclaré Cai Mingzhao.
L’agence de presse officielle chinoise attache une importance extraordinaire aux collaborations constructives et au renforcement des coopérations des membres de l’OANA, a-t-il réitéré.

Et se référant à la large participation de Xinhua à de nombreux sommets, conférences et activités organisés par OANA, M.Jao a exprimé sa satisfaction pour sa participation à la 43ème session du Comité exécutif de l’OANA qui se tiendra le 3 septembre à Téhéran.

A cet égard, le responsable chinois a ajouté qu'en institutionnalisant ce type de sommets et d'activités, les agences membres de l'OANA pourraient discuter et se concerter sur les défis rencontrés par les médias.
La publication de rapports adéquats fondés sur des principes moraux et l’impartialité contribuera à la croissance des médias, selon lui.

L'OANA a été fondée en 1961 dans le but de faciliter la diffusion de l'information dans la région, soutenue par l'entité culturelle de l'ONU, l'UNESCO. L'organisation couvrant les deux tiers de la population mondiale compte aujourd'hui 44 membres originaires de 35 pays d'Asie et d'Océanie.

L’Iran, en tant que membre de longue date, a été le président par intérim entre 1997 et 2000. La période a été suivie d'un mandat de vice-présidence jusqu'en 2016. Le pays est désormais membre du conseil exécutif de l'OANA.

La dernière (16ème) assemblée générale de l'OANA s'est tenue dans la capitale de l'Azerbaïdjan, Bakou, en 2016 pour soumettre la présidence au pays d'Asie centrale.

Lors de la réunion de Téhéran, la Corée du Sud devrait assumer la présidence tournante pour les trois prochaines années.

Le comité exécutif est composé de 13 membres dont Azertac, ITAR-TASS, Xinhua, Yonhap et Anadolu qui sont les membres actuels du conseil d’administration.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**