Le chef de Kazinform exhorte les agences de presse à prendre pied dans les médias sociaux

Bakou, 2 septembre, IRNA - À l’ère du boom des médias sociaux, les agences de presse traditionnelles devraient conserver leur place centrale dans le monde de la diffusion de l’information en jouant un rôle actif dans les nouveaux médias, a déclaré le chef de l’agence.

«Les médias sociaux sur Internet sont toujours considérés comme un canal majeur d'interaction sociale, et les agences de presse peuvent développer leur influence en jouant un rôle actif dans ces médias», a déclaré Askar Umarov à l'agence de presse républicaine islamique (IRNA).

Le chef de Kazinform, qui doit participer à la réunion du conseil exécutif de l’Organisation des agences de presse Asie-Pacifique (OANA) à Téhéran, a déclaré que la prévention de la diffusion d’informations biaisées était l’une des principales tâches de l’OANA.

La coopération avec l'OANA, en raison de la crédibilité de ses membres, constitue une bonne opportunité pour acquérir des informations fiables, a-t-il déclaré.

«Dans le cadre de l'OANA, les membres peuvent échanger des informations correctes rapidement», a-t-il déclaré en faisant référence aux 44 agences de presse affiliées à l'organisation régionale.

Umarov a également décrit les relations et accords bilatéraux avec les membres, y compris IRNA, Azertac, Xinhua et TASS, en tant que sous-produit de l’adhésion à l’OANA.

La 43ème réunion du conseil exécutif de l’Organisation des agences de presse de l’Asie et du Pacifique (OANA) aura lieu à Téhéran le 3 septembre.

Les chefs et responsables de 18 agences de presse de Russie, République d'Azerbaïdjan, Chine, Qatar, Turquie, Oman, Mongolie, Corée du Sud, Kazakhstan, Japon, Indonésie, Malaisie, Irak, Syrie et Liban, Bulgarie et l’agence de presse iranienne Mehr participeront à la réunion.

La plupart des agences de presse participantes sont membres du comité exécutif et certaines sont invitées en tant qu’observateurs et invités spéciaux à la réunion de Téhéran.

L'OANA a été fondée en 1961 dans le but de faciliter la diffusion de l'information dans la région, soutenue par l'entité culturelle de l'ONU, l'UNESCO. L'organisation couvrant les deux tiers de la population mondiale compte aujourd'hui 44 membres originaires de 35 pays d'Asie et d'Océanie.

L’Iran, en tant que membre de longue date, a été le président par intérim en 1997-2000. La période a été suivie d'un mandat de vice-présidence jusqu'en 2016. Le pays est désormais membre du conseil exécutif de l'OANA.

La dernière (16ème) assemblée générale de l'OANA s'est tenue dans la capitale de l'Azerbaïdjan, Bakou, en 2016 pour soumettre la présidence aux pays d'Asie centrale.

Lors de la réunion de Téhéran, la Corée du Sud devrait assumer la présidence tournante pour les trois prochaines années.

Le comité exécutif est composé de 13 membres dont Azertac, ITAR-TASS, Xinhua, Yonhap et Anadolu sont les membres actuels du conseil d’administration.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench