L'Europe devrait aider à couvrir les coûts des réfugiés

Téhéran, 3 septembre, IRNA- L’Iran s'attend à ce que l’Europe et les pays riches aident à couvrir les coûts imposés aux pays hôtes par les réfugiés, car l’aide internationale à cette fin n’est pas acceptable, a déclaré lundi le ministre de l’Intérieur Abdorreza Rahmani Fazli.

Il a tenu ces propos lors d'une réunion avec le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, qui se trouve actuellement à Téhéran pour discuter de questions d'intérêt mutuel avec de hauts responsables iraniens.

«La maigre aide internationale n'est pas justifiable», a déclaré le ministre, ajoutant qu'au cours des 35 dernières années, l'Iran avait accepté des réfugiés en leur offrant une variété de services pour des raisons islamiques et humaines.

Pour mieux comprendre les problèmes posés par l'accueil des réfugiés, les Européens devraient les accueillir pendant quelques années, a suggéré Rahmani Fazli.

En disant qu'environ trois millions de réfugiés afghans légaux et illégaux vivent en Iran, le ministre a déclaré: «Environ 7 000 réfugiés illégaux sont renvoyés en Afghanistan chaque année».
«Afin d'empêcher les réfugiés de fuir leur pays, des conditions de vie appropriées, y compris un logement, des installations sanitaires et une éducation, devraient leur être fournies», a-t-il ajouté.

Soulignant la nécessité pour l'ONU d'organiser une réunion conjointe pour décider des réfugiés, Rahmani Fazli a déclaré: «Les Européens devraient soutenir les pays d'accueil».

Faisant référence à ses « entretiens sérieux» avec l’ancien Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres, actuellement secrétaire général de l’organisation internationale, il a ajouté: «Il a fait plusieurs promesses; nous espérons qu'il tiendra ses promesses en tant que haut fonctionnaire de l'ONU.»

À Téhéran, Grandi s’est entretenu jusqu’à présent avec le ministre iranien des affaires étrangères, Mohammad-Javad Zarif, et avec les ambassadeurs de pays étrangers dans la capitale iranienne.

La réunion avec l'ambassadeur a eu lieu en présence du vice-ministre iranien de l'Intérieur chargé des affaires de sécurité, Hossein Zolfaghari.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**