L'Iran ne tolèrera pas que sa sécurité nationale soit menacée

Téhéran, 14 septembre, IRNA - L’Iran, comme tout autre pays du monde, ne tolérera pas de compromettre sa sécurité nationale, a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Aucun pays au monde ne tolère ou ne garde le silence sur l'agression contre son peuple et son sol, la violation de sa souveraineté et l'atteinte à sa sécurité nationale, a déclaré Bahram Qasemi dans un communiqué.

Il a tenu ces propos en réaction à la déclaration du ministère français des Affaires étrangères dans laquelle le pays avait exprimé son inquiétude concernant l'attaque de l'Iran contre la base d'un groupe terroriste au nord de l'Irak.

L’Iran a déjà averti le gouvernement irakien et la région kurde du pays des actes de sabotage commis par les groupes terroristes, a noté Qasemi.

Il a évoqué la récente opération des groupes terroristes, qui a coûté la vie à onze citoyens iraniens, et a indiqué que la population s'attendait à ce que les forces armées donnent une réponse décisive aux terroristes.

Le terrorisme sous tous ses aspects devrait être condamné sans considérations politiques, a déclaré Qasemi.

Il a exhorté les responsables français à adopter une approche réaliste et à éviter les approches à deux poids deux mesures dans leur politique étrangère.

Dans un communiqué, le Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) a expliqué samedi l’attaque par missiles contre la localisation et le rassemblement des commandants des groupes terroristes, et a souligné: «Les fils de la nation iranienne dans l’armée Les institutions sont déterminées à protéger les frontières de l’Iran et à empêcher la répétition d’actes pervers commis par des terroristes engagés par les ennemis en leur donnant des réponses plus sévères.

Sur la base de rapports crédibles et documentés sur l'opération, le point chaud du terrorisme pour le complot contre la sécurité nationale iranienne a été détruit et des dizaines de chefs de file terroristes et d'éléments clés ont été tués et blessés.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench