L'Iran et la Chine réitèrent le soutien au PAGC contre l'unilatéralisme américain

Londres, 19 septembre, IRNA- Le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, Ali-Akbar Salehi, et le directeur de l’Agence de l’énergie atomique de Chine, Zhang Kejian, ont souligné le soutien de l’Iran à l’unilatéralisme américain.

La réunion s'est tenue en marge de la 62ème session ordinaire annuelle de la Conférence générale de l'AIEA.

Les deux parties ont discuté de la coopération dans les domaines du nucléaire, des raffineries, de la formation et de la sécurité.

Kejian a qualifié les relations Iran-Chine de «stratégiques».

Pendant ce temps, M. Salehi a évoqué diverses réunions tenues entre des chefs chinois et iraniens, affirmant que le développement des relations bilatérales avait toujours été discuté lors des réunions.

Il s'est félicité de la mesure positive prise dans le cadre de l'accord sur le nucléaire iranien, connu sous le nom de Plan d'action global commun (PAGC).

Le projet de modernisation du projet de réacteur à eau lourde d’Arak a bien progressé, a déclaré M. Salehi, saluant la coopération de la Chine à cet égard.

Le maintien de la coopération dans la construction des réacteurs de petite et moyenne taille en Iran a également été discuté lors de la réunion.

Kejian, pour sa part, a souligné la coopération mutuelle dans les domaines du commerce et de l'énergie et le soutien de la Chine au PAGC.

Il a décrit le projet de modernisation du réacteur d'Arak comme étant de nature multilatérale.

La 62ème conférence de l'AIEA a débuté lundi à Vienne et durera quatre jours.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench