24 sept. 2018 à 11:22
Code d'info: 83042220
0 Persons
L'Iran accuse le gouvernement américain de politiser l'OPEP

Téhéran, 24 septembre, IRNA-Le représentant iranien auprès de l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole, OPEP, Hosssein Kazempour Ardabili a accusé Trump de tentative d'étouffer l'indépendance de cette organisation intergouvernementale.

«Le gouvernement américain cherche à politiser l'OPEP. Il cherche à semer la division entre les membres de cette organisation intergouvernementale pétrolière afin d'assurer, en faisant baisser le prix du pétrole », a déclaré le Représentant iranien auprès de l'OPEP, Hossein Kazempour Aradabili.

L'ancien homme d'Affaire, Donald Trump, exige des producteurs de pétrole une baisse des prix.

La mise en place des sanctions unilatérales américaines contre le secteur énergétique iranien pour isoler Téhéran sur le plan pétrolier contribuent à faire monter les prix.

Multipliant des pressions économiques et des gestes hostiles contre l'Iran, Trump a obtenu de Riyad, une augmentation de la production de pétrole.

L'Iran est un important exportateur de pétrole qui fait partie de l'Organisation.

A part de la baisse de la production au Venezuela, la flambée des prix du pétrole est également dû aux troubles en Libye, autre producteur de l'OPEP.

Mais deux jours après les appels arrogants du Président américain à l'adresse de l'OPEP, à faire baisser les prix en augmentant sa production, cette organisation rejette la demande.

S'exprimant à l'occasion d'une interview avec la chaine C.N.B.C en Algérie, le représentant iranien à l'OPEP a mis en garde contre les gestes de Trump qui risque d'augmenter encore le prix du baril.
L'Iranien Hossein Kazempour Aradabili a exhorté Trump à «fermer la bouche« (se taire) et à «arrêter de tweeter pour rendre la situation meilleure.

Le représentant iranien à l'OPEP a qualifié d'«Inadmissible« les pressions politiques de Washington sur les membres de l'OPEP.

«Ces pressions sont inacceptables, non seulement pour l'Iran mais aussi pour les autres«, a-t-il insisté.

Hossein Kazempour Aradabili, est en Algérie pour la dixième réunion du comité conjoint de monitoring Opep-non Opep qui s'est tenue le dimanche 23 septembre à Alger.

Présidée par l'Arabie Saoudite, la réunion a eu lieu en présence des représentants de 24 pays membres dont l'Iran.

Selon les informations, les ministres de l'Energie de 10 pays de l'OPEP étaient présents à la réunion.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**