La mise en œuvre du PAGC, la question la plus importante dans les relations Iran-Europe

New York, 26 septembre, IRNA- Aujourd’hui, les efforts conjoints déployés par l’Iran et l’Europe pour la mise en œuvre du PAGC constituent la question la plus importante, a déclaré le président iranien Hassan Rohani.

Heureusement, les parties sont déterminées à préserver et à maintenir l'accord international sur le nucléaire iranien et ont adopté des politiques fermes à cet égard, a déclaré président Rohani mardi soir lors d'une réunion avec la Première ministre britannique Theresa May en marge de la session de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York.

Faisant référence au retrait illégal des États-Unis de l’accord nucléaire iranien, il a appelé à développer la coopération et les consultations dans un cadre pratique approprié pour préserver et mettre en œuvre le PAGC, en particulier dans le secteur économique.

M. Rohani a ajouté que les engagements devaient être équilibrés dans les accords multilatéraux.

L'Iran est intéressé par la promotion de la coopération bilatérale avec le Royaume-Uni dans tous les domaines, a souligné Rohani ajoutant que le développement des liens bancaires conduirait à l'élargissement des liens économiques et d'investissement entre les deux pays.

May, pour sa part, a exprimé ses condoléances à la suite de la récente attaque terroriste dans le sud-ouest de l’Iran, soulignant la lutte contre le terrorisme.

Insistant sur l’importance de préserver l’accord nucléaire iranien, elle a souligné les efforts de Téhéran-Londres à cet égard.

May a salué le développement de la coopération avec l'Iran dans les domaines économique et énergétique.

En outre et sur la situation au Yémen, elle a indiqué que seules des solutions politiques allaient fonctionner pour la crise au Yémen tout en invitant tous les acteurs à jouer un rôle majeur dans l'offre d'une aide humanitaire au peuple yéménite.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**