29 sept. 2018 à 13:07
Code d'info: 83047931
0 Persons
L'Iran répond aux allégations américaines «suspectes»

Téhéran, 29 septembre,IRNA-«Ridicules et suspectes», c'est ainsi qu'a qualifié l'Iran les allégations anti-iraniennes de Washington sur les récents incidents en Irak.

Réagissant aux récentes allégations avancées par le département d'Etat américain sur une prétendue implication de Téhéran dans les attaques contre les installations américaines en Irak, la diplomatie iranienne a qualifié ces accusations de «ridicules» et de «suspectes».

«Pour se débarrasser des effets de leurs actions irresponsables et indignes, les autorités américaines n'ont d'autre réponse que la fuite en avant. Une position répétitive et ridicule qui est d'ailleurs suspecte», a réagit le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qassemi, en réponse aux allégations «sans fondement» avancées le jeudi 27 septembre par son homologue américaine, Heather Nauert, depuis Washington.

«Après la récente attaque des éléments et des groupes mercenaires inféodés à Washington, contre le consulat de la République islamique d’Iran à Bassora qui a été perpétrée dans des conditions délicates aux quelles étaient confrontées cette ville méridionale irakienne et dans un contexte politique particulière où le pays était en quête d'un nouveau gouvernement, toutes les preuves suggèrent la planification d'un projet sophistiqué visant à saper les relations Téhéran-Bagdad, deux voisins de plus en plus proches.»

Pour le diplomate iranien, le fait qu'on assiste dans de telles circonstances, à l'accusation des autorités américaines contre la République islamique d'Iran, donne à réfléchir.

Dans un geste répétitif anti-Iran, la porte-parole du département d’Etat américain, a pointé du doigt le prétendu rôle de l'Iran dans les récentes attaques contre les centres et les installations américains en Irak avertissant que Téhéran serait responsable de tout danger potentiel contre les ressortissants américain dans ce pays. Les Etats-Unis, ainsi que plusieurs pays de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique, veulent maintenir une présence militaire en Irak une fois que les jihadistes seront vaincus, a affirmé aujourd'hui un haut responsable militaire américain.

Les Etats-Unis ont une présence militaire illégitime depuis 2003 en Irak. La soi-disant coalition internationale anti-terroriste menée par les Etats-Unis dans la région a été accusée d'échec par Bagdad et les sentiments anti-américain sont à leur comble en Irak.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468*