30 sept. 2018 à 10:07
Code d'info: 83048957
0 Persons
Augmentation des exportations non-pétrolière de l'Iran

Téhéran, 30 septembre, IRNA-Les exportations non-pétrolières de l'Iran atteindront cette année 60 milliards de dollars, a déclaré le directeur général du Fond iranien de Garantie de Financement des exportations.

Le directeur général du Fonds de garantie des exportations iraniennes, Sayed Kamal Seyyed Ali, a déclaré, samedi, le 29 septembre, que les exportations de produits non pétroliers de l'Iran estimées à présent à 45 milliards de dollars atteindraient 60 milliards d'ici la fin de l'année.

S'exprimant à Bandar-Abbas, ville portuaire de l'Iran, dans le sud, à l'occasion d'un atelier organisé par le Fonds de garantie des exportations iraniennes, il a déclaré: «Nous ne pouvons pas compter uniquement sur notre pétrole, il revient à nous de travailler pour avoir une économie qui n'est pas dépendante des revenues pétrolière et cela avec une gestion efficace et appropriée.»

Il a déclaré: La commission iranienne de garantie des exportations est inférieure à 1% et le fonds a déjà pris d'importantes mesures dans le domaine des garanties à l'exportation, notamment l'identification des acheteurs. «Nous pouvons évaluer le plafond des crédits des clients potentiels dans les pays du monde, pour faciliter les échanges et les liens avec les acteurs économiques», a-t-il ajouté.

Nous pouvons même garantir aux exportateurs d'acheter directement depuis les usines auprès afin que l'exportateur puisse s'approvisionner en toute sécurité à partir de ces usines», a promis ce responsable iranien au sein des exportations iraniennes.

S'attardant sur le fait que les plus grands assureurs mondiaux ont pris en charge le fonds de garantie des exportations iraniennes, l'intéressé a exhorté les activistes économiques à bénéficier de tous les potentiels de ce Fond.

Intervenant à cet atelier, le Président de la chambre de commerce de Badar Abbas évoque lui aussi l'importance du Fonds de garantie des exportations, soulignant que ce Fonds peut contrôler les fluctuations économiques.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468*