16 janv. 2019, 01:01
Journalist ID: 2355
Code d'info: 83172463
0 Persons

Tags

Le « vrai visage » de l’Iran décrit par un Italien

Rome, 16 janvier, IRNA - Le producteur de cinéma italien, Diego Vida, s’attardant sur le regard trop partiel et donc partial des médias mainstream sur l’Iran qui en dresse une image fausse et irréelles, affirme qu’Il y a « beaucoup de différence » entre la vraie et la fausse image de l’Iran représentée par des médias. « Je l’ai vécu et je l’ai saisi de près », s’est-il félicité.

Dans une interview accordée à Globos TV, le cinéaste italien, a souligné qu'il vit en Iran depuis un certain temps et qu’il a découvert de près les belles réalités du pays. Il a ajouté que la manière dont certains médias occidentaux traitent l’Iran a des visées politiques et intéressées appuyées par des fake news.

« Contrairement à ce que montrent les médias, le peuple iranien est très gentil et moderne. Les rues de Téhéran sont propres et sûres, et la famille occupe une place importante et privilégiée dans ce pays », a-t-il déclaré.

« Il y a plusieurs églises à Téhéran, et j’y vais chaque semaine et, contrairement aux informations diffusées par des médias occidentaux, il n'y a aucune restrictions insurmontables pour les minorités religieuses dans le pays », a-t-il fait savoir.

« Ce qu’avancent certains médias étrangers sur l'Iran est pur mensonge. Je vis librement à Téhéran en toute sécurité et la police ne m'a jamais arrêté », a poursuivi l'Italien.

Evoquant à la situation des femmes en Iran, l’intéressé insiste sur le fait qu’elles sont très respectées au sein de la société et contrairement à ce que prétendent certains médias elles ne font point l’objet de l’oppression.
« La musique n'est pas interdite en Iran, et on entend le son des instruments et des chansons partout. Ils sont polis et civilisé les Iraniens, a-t-il encore souligné.

Réitérant sur l’hospitalité exceptionnelle des Iraniens, M.Visa affirme qu’il a été toujours gentiment reçu par les Iraniens soit dans la rue soit dans les centres officiels.

Il a évoqué à cette occasion l’exemple des employés de l’aéroport de Téhéran qui sont nettement, à ses yeux, plus sympathiques que leurs homologues italiens.

« Les Iraniens sont les plus beaux peuples du monde », a-t-il encore déclaré.
S’agissant des services de transport il a qualifié de « très beau et moderne » le métro de Téhéran où les femmes ont leurs propres wagons.

Les Iraniens savent céder leur place aux personnes âgées et vulnérable, comme les enfants, dans le métro et les bus, en signe de respect. Des scènes beaucoup moins vues en Italie, a-t-il constaté.

Le producteur de cinéma italien indique que pour montrer l’Iran les chaînes de télévision et des médias mainstreame occidentaux ne se focalisent que sur les quartiers pauvres de Téhéran, ce qui ne représente pas d’ailleurs le vrai visage de l’Iran d’aujourd’hui.

« Toutes les capitales du monde et les villes ont leurs quartier défavorisés. On ne se résume jamais les Etats-Unis à leur quartier démuni à New York. Une telle approche est irréaliste et ne correspond point avec les réalités de l’Iran », a-t-il conclu.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**