Iran: les Etats-Unis bloquent l'aide aux personnes frappées par les inondations

Téhéran, 2 avril, IRNA- Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien a déclaré que les Etats-Unis avaient bloqué les comptes du Croissant-Rouge et empêché la distribution d'aides humanitaires d'autres pays aux populations iraniennes frappées par les inondations.

A cause de blocus bancaire du Croissant-Rouge, aucun ressortissant étranger ou iranien en dehors de l'Iran ne sera en mesure d'envoyer des aides aux personnes touchées par les inondations, a déclaré Bahram Qassemi.

Il a ajouté que l'acte américain survenu à l'occasion de l'anniversaire de son retrait de l'accord nucléaire iranien connu sous le nom de Plan d'action global commun (PAGC) est une indication de l’approche anti-populaire des responsables américains, qui contraste avec leurs slogans ridicules et leurs affirmations selon lesquelles les sanctions ne visent pas le peuple iranien, mais leur sont favorables.

Normalement, tous les systèmes bancaires ne seront pas bloqués, même dans des conditions difficiles et d'urgence, et l'envoi d'aides humanitaires sera possible par l'intermédiaire du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Qasemi a ajouté que les Etats-Unis, dans une approche inhumaine et cruelle, ont bloqué toute assistance humanitaire aux populations touchées par les inondations.

Il a poursuivi en affirmant que des organisations de secours telles que le CICR et Hilal Ahmar avaient récemment annoncé qu’elles ne pourraient pas fournir leurs aides à la Société du Croissant-Rouge iranien.

Qasemi a exhorté la communauté internationale et les organisations de secours mondiales à s'opposer à l'acte brutal des États-Unis.

Faisant référence aux lourdes pertes infligées aux Iraniens dans les provinces frappées par les inondations, Qasemi a déclaré que les organismes de secours nationaux tentaient de réduire les pertes, mais qu'aucune aide étrangère n'avait encore été reçue.

Il est nécessaire que les organismes internationaux prennent des mesures urgentes, en particulier maintenant que le manque d'équipements, est tangible, a déclaré Qasemi.

Qasemi a souligné le fait que les Etats-Unis devraient être responsables de toutes les conséquences de leur action visant à empêcher la fin des aides humanitaires aux populations iraniennes touchées par les inondations.

Il a souligné que le peuple iranien courageux passera ces incidents et dommages par son esprit et la coopération entre le gouvernement et le peuple.

M. Peter Maurer, Président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a critiqué lundi la politisation de l'aide humanitaire, déclarant que l’action humanitaire impartiale et neutre était entravée par les régimes de sanctions.

M. Maurer a appelé les États à tout faire pour éviter la politisation de l’action humanitaire.

Le ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré que les États-Unis menaient un «terrorisme économique» contre la République islamique en utilisant des mesures restrictives qui perturbent les efforts de secours visant les personnes touchées par les inondations à travers le pays.



Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**