Inondations en Iran: l'aide humanitaire doit être exclue des sanctions (une responsable de l'ONU)

New York, 3 avril, IRNA- Maria Luiza Viotti, chef de cabinet du secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a présenté ses condoléances à l'Iran pour les inondations dévastatrices qui ont touché l'ensemble du pays, soulignant que l'aide humanitaire devait être exclue des sanctions.

Lors d’une conversation téléphonique mardi avec le représentant permanent de l’Iran auprès de l’Organisation des Nations Unies, Es'hagh Al Habib, Mme. Viotti a exprimé son profond regret pour les dégâts et les pertes causés par les inondations massives qui ont touché l’Iran, affirmant que l’organisation internationale est prête à contribuer aux opérations de secours.

Rappelant les sanctions unilatérales imposées par les États-Unis à l’encontre de la République islamique, elle a souligné que l’aide humanitaire aux Iraniens frappés par les inondations devrait être exclue des restrictions imposées par les sanctions.

Al Habib, pour sa part, a exprimé sa gratitude pour le soutien de l'ONU à cet égard, déclarant que malheureusement, les comptes financiers du Croissant-Rouge iranien ont été bloqués en raison des sanctions cruelles imposées par les États-Unis, ce qui empêche les citoyens étrangers ou les ressortissants iraniens vivant à l’étranger d’envoyer des secours aux personnes touchées par les inondations.

Plus tôt, Mohammad Javad Zarif a tweeté lundi que les sanctions entravent les efforts d'aide déployés par le Croissant-Rouge iranien en faveur de toutes les communautés dévastées par des inondations sans précédent. «Il ne s'agit pas seulement une guerre économique; c'est du TERRORISME économique », a-t-il ajouté.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**