8 avr. 2019 à 19:50
Code d'info: 83269998
0 Persons
L'Iran blackliste les troupes américaines dans l'ouest de l'Asie

Téhéran, 8 avril, IRNA-Dans une lettre au Président Rohani et au Président du Conseil suprême de la sécurité nationale, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a proposé d'inscrire les forces militaires américaines du CENTCOM déployées dans la région de l'Asie de l’ouest, sur la liste des groupes terroristes de la République islamique d'Iran.

En réponse au soutien latent et patent apporté par les forces militaires américaines déployées dans la région aux groupes terroristes et l'implication directe de ses forces US dans les activités terroristes, le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a adressé une lettre au Président Rohani et au Président du Conseil suprême de la Sécurité nationale leur propose, au nom de la Loi contre les violations des droits de l'homme et les actions aventurières et terroristes US dans la région adoptée par le Parlement iranien, de placer le nom des forces militaires américaines du CENTCOM déployées dans la région de l'Asie de l’ouest, sur la liste des groupes terroristes de la République islamique d’Iran.

Le président américain Donald Trump a annoncé lundi, 8 avril, que Washington considérait le Corps des Gardiens de la Révolution islamique comme une organisation terroriste étrangère.

Selon IRNA, Donald Trumpp vient d'annoncer cette décision il y a quelques minutes.

Évoquant les tentatives des lobbys pro-Netanyahu de convaincre le président américain de placer le nom du CGRI sur la liste noire des organisations terroristes, Mohammad Javad Zarif a écrit, dans un tweet, que Donald Trump ferait ainsi s’enliser Washington dans un bourbier.

« Ceux qui préfèrent les intérêts de Netanyahu à ceux de leur propre pays et qui ont longtemps réclamé la désignation du CGRI comme organisation terroriste en comprennent parfaitement les conséquences pour les forces américaines dans la région. En fait, ils cherchent à faire s’enliser les États-Unis dans un bourbier en son nom. Il faut que Donald Trump la sache pour qu’un autre désastre ne se produise pas pour les États-Unis», a averti Zarif.



Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**