Blacklistage du CGRI iranien par USA risque de compliquer la situation du Moyen-Orient (Xinhua)

Téhéran, 8 avril, IRNA- La décision des États-Unis d’ajouter le Corps des gardiens de la révolution islamique à la liste des organisations terroristes étrangères pourrait compliquer la situation du Moyen-Orient, a écrit l'agence chinoise Xinhua.

Le président américain Donald Trump a annoncé lundi, 8 avril, que Washington considérait le Corps des Gardiens de la Révolution islamique comme une organisation terroriste étrangère.

En réponse au soutien latent et patent apporté par les forces militaires américaines déployées dans la région aux groupes terroristes et l'implication directe de ses forces US dans les activités terroristes, le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a adressé une lettre au Président Rohani et au Président du Conseil suprême de la Sécurité nationale leur propose, au nom de la Loi contre les violations des droits de l'homme et les actions aventurières et terroristes US dans la région adoptée par le Parlement iranien, de placer le nom des forces militaires américaines du CENTCOM déployées dans la région de l'Asie de l’ouest, sur la liste des groupes terroristes de la République islamique d’Iran.

A cet égard, le Conseil suprême de la Sécurité nationale de la République islamique d'Iran, condamnant vivement la décision « illégale » et « dangereuse » du régime américain d’avoir placé, ce lundi 8 avril, le nom du Corps des Gardiens de la Révolution islamique sur la liste des soi-disant « organisations terroristes étrangères », inscrit en représailles à ce geste illicite et illogique désigne l’administration US comme un soutien au terrorisme et inscrit les forces du CENTCOM et ses affiliés en Asie de l’Ouest sur la liste noire iranienne des groupes terroristes.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**