La décision de Trump contre le CGRI «n'est pas une déclaration de guerre»

Téhéran, 10 avril, IRNA-Des autorités américaines ont déclaré à Reuters que la décision de Donald Trump de blacklister le Corps des gardiens de la Révolution islamique, n'est pas une déclaration de guerre et que l’armée américaine n’avait reçu aucun ordre direct à ce sujet.

Dans un rapport ayant pour titre « Les États-Unis, dans un geste sans précédent, ont désigné le Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), comme une organisation terroriste », l’agence de presse britannique Reuters, citant des autorités américaines qui ont requis de l'anonymat, a écrit le blacklistage par Washington du CGRI qui est une partie des forces incontournable de l'armée iranienne, ne signifie pas un changement d'habitude chez les Américain envers cette Force, à la manière dont ils traitent al-Qaïda, Daech ou les autres groupes terroristes.

« Les hauts commandants de l’armée américaine partagent les inquiétudes du président américain, Donald Trump, quant à l’Iran et au CGRI, mais ils se sont toujours opposés à l’inscription du nom de cette Force sur la liste des organisations terroristes par crainte de représailles contre les forces américaines au Moyen-Orient », ont assuré les autorités américaines à Reuters.

Après ce geste insensé et illégle du Donald Trump d'avoir placé le nom du CGRI sur la «Liste des organisations terroristes étrangères» et la réaction immédiate et forte du Conseil suprême de la sécurité nationale iranien, qui a emboité le pas des Etats-Unis et considéré les éléments américains présent au Moyen-Orient à légal de groupes terroristes actifs dans la région de l'Asie de l'Ouest, les dispositifs de sécurité sur les bases américaines en Irak ont été renforcés.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**