10 avr. 2019 à 10:54
Code d'info: 83272270
0 Persons
Blacklistage du CGRI: le Japon ne suivra pas Trump dans sa décision

Téhéran, 10 avril, IRNA- Le ministre japonais des Affaires étrangères, Taro Kono, a déclaré que le Japon ne suivrait pas les États-Unis dans leur décision d'avoir qualifié le Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) d'Iran d'un groupe terroriste.

Selon le ministère japonais des Affaires étrangères, Kono a déclaré aux journalistes mardi que le Japon n’avait pas l’intention de suivre la ligne américaine contre le Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI).

Tokyo ne fera que mentionner les points principaux et continuera à résoudre le problème par la négociation, a-t-il noté.

Le Conseil suprême de la Sécurité nationale de la République islamique d'Iran, condamnant vivement la décision « illégale » et « dangereuse » du régime américain d’avoir placé, ce lundi 8 avril, le nom du Corps des Gardiens de la Révolution islamique sur la liste des soi-disant « organisations terroristes étrangères », inscrit en représailles à ce geste illicite et illogique désigne l’administration US comme un soutien au terrorisme et inscrit les forces du CENTCOM et ses affiliés en Asie de l’Ouest sur la liste noire iranienne des groupes terroristes.

Cette décision a été prise à la veille de la journée de Pasdar, désigné en honneur de cette parie dévouée des forces armées iraniennes qui est toujours au devant de la scène pour protéger le peuple et le pays. Ce geste intervient également à la veille du jour anniversaire de la rupture diplomatique entre l'Iran et les États-Unis.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422*