CGRI blacklisté: la Turquie et le Qatar critiquent la décision de Trump

Téhéran, 10 avril, IRNA-« Nous sommes contre des décision unilatérales», a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu en réaction à la décision américaine d'avoir placé le Corps des gardiens de la révolution islamique sur la liste des organisations terroristes étrangères.

Cette une décision qui est prise par les Etats-Unis et nous ne soutenons pas les décisions unilatérales, a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères lors d'une conférence de presse conjointe à Ankara avec son homologue qatari, cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani.

«Aucun pays ne peut considérer les forces armées d'un autre pays comme une organisation terroriste», a-t-il souligné.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères qatari a déclaré que les différends entre pays devaient être résolus par le dialogue.

L’Iran est un pays avec ses particularités, son climat et sa géographie; et nous, en tant que voisins, devons analyser les considérations de ce pays d'une manière politiques, a-t-il ajouté.

Si nous ne sommes pas d'accord avec certains comportements de l'armée iranienne ou d'une autre force, les sanctions ne sont pas la solution, a-t-il souligné.

Le Conseil suprême de la Sécurité nationale de la République islamique d'Iran, condamnant vivement la décision « illégale » et « dangereuse » du régime américain d’avoir placé, ce lundi 8 avril, le nom du Corps des Gardiens de la Révolution islamique sur la liste des soi-disant « organisations terroristes étrangères », inscrit en représailles à ce geste illicite et illogique désigne l’administration US comme un soutien au terrorisme et inscrit les forces du CENTCOM et ses affiliés en Asie de l’Ouest sur la liste noire iranienne des groupes terroristes.

Cette décision a été prise à la veille de la journée de Pasdar, désigné en honneur de cette parie dévouée des forces armées iraniennes qui est toujours au devant de la scène pour protéger le peuple et le pays. Ce geste intervient également à la veille du jour anniversaire de la rupture diplomatique entre l'Iran et les États-Unis.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422*