Relations Téhéran/Paris : recevant le nouvel ambassadeur de France,  Zarif plaide pour la levée des obstacles par la sagesse

Téhéran, 15 avril, IRNA-Le Chef de la diplomatie, Mohammad Javad Zarif qui vient de recevoir le nouvel ambassadeur de France en poste à Téhéran, Philippe Thiébaud, s’attarde sur les relations « historiques » entre les deux pays et le sentiment positif éprouvé par le peuple iranien envers la France avant de plaider pour la levée des obstacles qui pèsent sur les relations irano-françaises, via la clairvoyance et la sagesse.

Selon un communiqué de presse du ministère iranien, le nouvel ambassadeur de la République française à Téhéran, Philippe Thiébaud, a été reçu, le dimanche 14 avril, par Mohammad Javad Zarif, ministre des Affaires étrangères, à qui il a remis une copie figurée de ses lettres de créances, ouvrant ainsi le début de sa mission diplomatique en Iran.

Au cours de cette rencontre, le chef de la diplomatie iranienne a évoqué les relations « historiques » entre l’Iran et la France et le sentiment positif éprouvé par le peuple iranien envers la France, avant de plaider pour la levée des obstacles qui sapent les relations Téhéran-Paris, dans la sagesse et la clairvoyance des autorités des deux pays.

Quant à la présence des membres du groupuscule terroriste des Moudjahidines du Peuple, sur le sol français, M. Zarif l’a considérée comme l’un des obstacle majeurs dans les relations entre Téhéran et Paris.

Le ministre iranien des Affaires étrangères a ensuite déclaré « parfaitement prête » la République islamique d’Iran pour établir un dialogue productif avec la France et à coopérer avec le gouvernement français pour résoudre les crises régionales.

Évoquant les « évolutions dangereuses » dans les pays de l’Afrique du Nord, dont la Libye et le Soudan, le chef de la diplomatie iranienne les a qualifié de fruit amère des « interventions irresponsables » de certains États arabes de la région.

M. Zarif a ensuite critiqué la déclaration finale de la réunion ministérielle du G7 ainsi que les propos tenues par l’ambassadeur de France aux États-Unis sur les activités nucléaires à vocation pacifique de l’Iran, avant de mettre en garde contre la poursuite de tels gestes, qui finiraient par détruire l’accord historique sur le nucléaire dont la France est l’un des signataire.

Pour sa part, Philippe Thiébaud, évoque les récents pourparlers entre les présidents des deux pays, pour souligner la volonté de la France de poursuivre ses discussions avec l'Iran sur des questions régionales et internationales.
« La position et la volonté de la France, comme réitérées dans la conversation téléphonique du président français avec son homologue iranien, Hassan Rohani, consistent à rester dans l’accord nucléaire et à le sauvegarder », a insisté le diplomate avant de souligner l’impératif du respect des engagements prévu dans le Texte par les deux parties.

Le nouvel ambassadeur de France à Téhéran qui a reconnu le plein respect des engagements par Téhéran envers le PGAC, confirmé déjà dans 14 rapports de l’AIEA, a aussi évoqué le rôle de Paris dans l’installation de l’INSTEX, Instrument de soutien aux transactions commerciales avec l'Iran.



Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**