Blacklistage du CGRI, « fruit des échecs consécutifs US dans la région »

Téhéran, 16 avril, IRNA- Le commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique d’Iran (CGRI) a remercié, mardi, dans un message le soutien affiché par peuple et les autorités à cette institution nationale et déclaré: « Ce geste des Etats-Unis contre le CGRI est le fruit de leur haine et de leur colère, symbole de leurs échecs consécutifs dans la région où ils sont sous les coups de la nation iranienne et de cette institution issue du peuple qui leur seraient fatals.

Selon IRNA, citant les relations publiques du CGRI, le général major, général, Mohammad Ali Jafari, le commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution a remercié, dans des messages séparés, le soutien massif et décisif de la population, des responsables gouvernementaux et militaires, des personnalités religieuses et universitaires, ainsi que la solidarité affichée par divers partis politiques à cette composante de l’armée iranienne visée par les Etats-Unis.

Pour la première fois dans l’histoire politique du monde et après une longue matraque médiatique, les Etats-Unis de Trump s’autorisent à désigner « organisation terroriste » une composante d'une armée étrangère, celle de l’Iran, à savoir : le Corps des Gardiens de la Révolution (CGRI), ouvrant ainsi la voie pour de graves conflits stratégiques.

« Les perdants de la guerre contre la terreur dans notre région ne peuvent pas effacer l’histoire. Viser le CGRI ne peut pas conduire à une renaissance de Daech et du Front al-Nosra, qui sont tous deux les éléments et les créatures mêmes de ces perdants », a déclaré il y a quelques jours le chef de la diplomatie, Mohammad Javad Zarif, à l’adresse des pays « perdants », ceux qui ont créé les premiers groupes terroristes Takfiri comme Daech dans la région pour assurer les intérêts intéressés de leurs maitres, en réaction à cette initiative ultra-dangreuse américaine.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**