Aucun pays tiers ne peut affecter les relations fraternelles Irano-pakistanaises (Rohani)

Téhéran, 22 avril, IRNA- « L’Iran et le Pakistan sont déterminés à développer leurs relations bilatérales et aucun pays tiers n’est en mesure d’affecter les liens amicaux et fraternels entre les deux pays voisins », a insisté le Président Rohani.

Hassan Rohani a tenu ces déclarations à l’occasion d’une conférence de presse, ce lundi 22 avril, aux côtés du Premier ministre pakistanais, Imran Khan, en visite à Téhéran.

La question de la sécurité des frontières était au menu des discussions, a déclaré le Président Rohani, lors de cette conférence de presse.

« Malheureusement, ces derniers mois, nous avons été témoins de tensions de la part des terroristes dans les zones frontalières des deux pays. Nous sommes heureux de la position de la partie pakistanaise d’avoir déclaré comme « terroristes » les groupuscules qui sont actifs sur nos frontières communes où ils se livrent à des activités inhumaines », s’est-il félicité.

« Nous avons convenu d'accroître la coopération en matière de sécurité entre les deux pays, de renforcer nos gardes-frontières et nos services de renseignement sur nos frontières communes, ainsi que créer une force d'intervention rapide commune dans la région dans le cadre de la lutte anti-terroriste », a encore déclaré Rohani.

« Il existe de bons potentiels dans les relations commerciales et économiques entre les deux pays, ce qui a été discuté lors des négociations et les deux parties sont pour le renforcement des relations commerciales », a-t-il ajouté.

Hassan Rohani a souligné que l'Iran est prêt à répondre aux besoins énergétiques du Pakistan, en particulier dans le domaine gazier et pétrolier, avant de dire également disposé Téhéran à augmenter ses exportations d'électricité vers le Pakistan jusqu’à dix fois.

Evoquant les activités du port de Chabahar en Iran qui se trouve tout proche de celui de Gwadar au Pakistan, le Président iranien a dit les deux pays intéressés par la coopération plus étroite de ces deux ports stratégiques.

Pour sa part, le premier ministre pakistanais s’attardant, lors de cette conférence de presse, sur l’importance de la sécurité dans les zones frontalières irano-pakistanaises, a déclaré qu’Islamabad et Téhéran sont tout deux engagés à ne pas permettre la moindre nuisance être commise à partir de leurs sols respectifs contre leurs territoires respectifs.

« Nous sommes prêts à travailler avec l'Iran pour trouver une solution politique au problème de l'Afghanistan », a-t-il déclaré, soulignant que l'établissement de la sécurité en Afghanistan était dans l’intérêt de Téhéran et Islamabad.
Imran Khan a également évoqué lors de la rencontre la question palestinienne, et condamné les agressions et les politiques d’occupation israéliennes contre le peuple opprimé palestinien.





Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**