La présidente de l'AG opposée aux sanctions unilatérales US contre l’Iran

Téhéran, 24 avril, IRNA- « La Présidente de l’Assemblée générale de l’ONU, est opposée à toute sanction économique, financière et commerciale unilatérale. Pour elle ces mesures limiteraient la liberté et le commerce libre», a déclaré la porte-parole de Mme Espinosa, Monica Grayley, après avoir été interrogée par le correspondant de l’IRNA sur la position de cette autorité onusienne envers les sanctions unilatérales américaines visant le secteur pétrolier de l’Iran.

Interrogée mardi 23 avril, heure locale, par le journaliste d'IRNA sur la position de la présidente de l'Assemblée générale concernant la décision unilatérale des États-Unis visant les exportations de pétrole iraniennes, qualifiée de «terrorisme économique » par le haut diplomate, Mohammad Javad Zarif, Monica Grayley a déclaré : « Pour la Président de l’AG, ces mesures économiques décidées unilatéralement sapent la liberté et le libre-échange. Elle estime que les différends peuvent être réglés par le dialogue et une diplomatie négociée ».

Réagissant à la même question, Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, le Portugais Antonio Guterres, a déclaré à l'IRNA que le multilatéralisme reste à tout moment la priorité de ce dernier.

Le Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a déclaré lundi que les Etats-Unis envisagent de renforcer leur soi-disant campagne de « pression maximale » contre l’Iran en annonçant fin des exemptions pour les exportateurs du pétrole iranien et des sanctions contre tout pays qui continuerait à acheter du brut depuis l’Iran, au risque de tensions avec plusieurs alliés.

Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères qui se trouve à New York pour assister à la conférence internationale du « multilatéralisme et de la diplomatie au service de la paix », a déclaré en réaction à ce geste hostile américain : «Les Etats-Unis ne sont pas le gendarme du monde et nous n’attachons aucune importance ni au renouvellement ni à la fin de ces exemptions » liées aux sanctions qui sont de par nature illégales.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**