La part de l'Iran dans l'initiative «Ceinture et Route» devrait augmenter

Pékin, 25 avril, IRNA- Le ministre iranien de l'Économie, qui est à Pékin pour assister au 2e Forum international «Ceinture et Route» a souligné que, compte tenu du contexte et de la place historique de l'Iran dans la Route de la Soie, la part de l'Iran doit désormais être augmentée dans l'initiative.

L'initiative «Ceinture et Route» revêt une grande importance pour l’Iran et Téhéran a bien accompagné l’initiative du président chinois, a déclaré Farhad Dejpasand dans une interview avec l'IRNA à Pékin.

Lors de sa visite au Kazakhstan et en Indonésie en juillet 2013, le président chinois Xi Jinping a proposé la construction de la «ceinture économique de la route de la soie» et de la «route de la soie maritime du XXIe siècle, qui a finalement abouti au titre« Une ceinture, une Route ”et a été présenté au monde. Le projet a débuté avec l’investissement de la Chine de plus d’un billion de dollars. À ce jour, 124 pays et 29 organisations internationales ont signé un accord de coopération avec la Chine.

Le ministre des Affaires économiques et des Finances de la République islamique d’Iran a noté que conformément à la mise en œuvre des projets, les capacités importantes et les caractéristiques géographiques uniques de l'Iran ont apporté de nombreux avantages au pays dans le cadre de cet engagement.

Le haut responsable iranien a une nouvelle fois mis l'accent sur la bonne coopération de la République islamique d'Iran avec le plan «Une ceinture, une route», en déclarant: «Nous invitons les investisseurs chinois à assister aux réunions avec l'Iran.»

Le deuxième Forum international «Ceinture et Route» se tient à Pékin du 25 au 27 avril.



Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**