Dialogue avec les USA et l’Arabie : aucune demande émanant de l’Iran (Téhéran)

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Seyyed Abbas Mousavi, en réponse à une question sur une prétendue demande de réouverture du dialogue émanant de l’Iran, avec les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite, a déclaré qu’aucune demande de négociations n’avait été avancée de la part de l’Iran à l’adresses de ces deux pays, avant de rejeter catégoriquement ces allégations « erronées » et « sans fondement ».

S’agissant de l’Arabie Soaudite, a-t-il renchéri, « il n’ya aucune négociation entre les deux pays, sauf en ce qui concerne les questions liées au pèlerinage de Hajj, qui sont séparées par un accord bilatéral, des questions et des relations politiques entre les deux pays».

Mousavi a ajouté: « La politique déclarée et menée par la République islamique d’Iran à l’égard de ses voisins est absolument claire et fondée sur les principes du respect mutuel, du bon voisinage et de la coexistence pacifique, ainsi que sur la coopération et le dialogue».

Certes l’embellie et le développement des relations fondées sur « le respect mutuel et la productivité » avec tous les voisins qui adopte « une approche réaliste » face aux évolutions et réalités de la région et du monde, est une priorité pour Téhéran, a insisté le diplomate.

Pour la République islamique d’Iran, a précisé Mr.Moussavi, l’Arabie saoudite est un pays important dans la région mais il s’est engagée, au cours des dernières années, dans une fausse route, en adoptant des approches contreproductives, ce qui a provoqué de nombreuses catastrophes et crises dans la région.

Le porte-parole de la diplomatie iranienne a émis l’espoir de voir «un changement de position» de la part de Riyad, « ce qui baliserait, sans aucun doute, le terrain pour une interaction réciproque à l’échelle bilatérale et régionale pour laquelle la RII s'est dite toujours ouverte», a-t-il conclu.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**