28 avr. 2019 à 10:13
Code d'info: 83294407
0 Persons
Visite « imminente » de Zarif en Corée du Nord

Téhéran, 28 avril, IRNA- Le ministre iranien des Affaires étrangères a fait part de son imminente visite en Corée du Nord mais sans en donner la date précise, lors d'une interview accordée au correspondant de l'IRNA.

Le haut diplomate iranien a tenu ces propos en réponse à une question du journaliste de l’IRNA de savor, si le leader nord-coréen qui a récemment rencontré les Président russe, Vladimir Poutine et Chinois, Xi Jinping, envisagait de rencontrer le Président Rohani ?

« Nous ne sommes pas au courant du programme du Président Rohani, mais dans mes plans de travail, un voyage est prévu et nous en fixerons bientôt la date », a déclaré Zarif.

Zarif a également annoncé son intention de se rendre en Russie dans les 10 jours à venir dans la cadre des coopérations bilatérales Téhéran-Moscou, précisant qu'il effectuerait également des visites dans deux pays voisins de l'Iran avant de se déplacer en Russie.

Interrogé sur l’expression « l’équipe des B » (qui regroupe le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu , le conseiller à la sécurité nationale américaine, John Bolton, prince héritier saoudien, Ben Salmane et le prince émirati Ben Zayed), qu’il vient de l’employer lors de ses différentes rencontres et interviews à New York, et le message précis qu’il en dégage, le ministre iranien des Affaires étrangères a répondu : « Nous voulions que le peuple américain saisisse cette réalité qui est en grande partie basée sur les données authentiques et non pas l’œuvre des accusations ou de la menace, qu’il y a un groupe qui sont officiellement responsable de nombreuses politiques dangereuses adoptées par Mr.Trump ».

Quant aux déclarations américaines sur l'offre d’échange de prisonniers et la réponse de Washington Zarif a déclaré : « La réponse donnée par le département d'État américain reflète la mentalité du gouvernement américain, qui prétend être à la hauteur de tout mais en réalité n’agit qu’à des fins propagandistes ».

« Les Américains devraient être sérieux et savoir s’ils parlent avec les pays qui les suivent avec un langage de force, ils doivent parler différemment lorsqu’il s’adresse au grand peuple iranien », a-t-il conclu.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**