Accord nucléaire : « L’Europe a perdu sa crédibilité », déplore le Président du Parlement iranien

Téhéran, 29 avril, IRNA-Le Président du Parlement iranien, Ali Larijani, évoquant le soutien politique déclaré de l’Union européenne, face aux mesures unilatérales et illégales américaines contre l’Iran, qui n’est jamais passé à l’action, a déclaré que l’Europe ne doit plus attendre de l’Iran car elle a perdu sa crédibilité.

Le haut parlementaire iranien, Ali Larijani qui a tenu ces propos à l’occasion d’une rencontre avec le Président du groupe d’amitié parlementaire Iran-Autriche a ajouté a salué les relations, relativement, de longue date, entre les deux pays et le rôle efficace jouée par Vienne pendant les négociations internationales sur le nucléaire iranien.

« Bien que Trump ait gâché tout, mais cet accord a pu être réalisé grâce à votre soutien, à l’issu duquel les relations commerciales entre les deux parties ont pu augmenter », rappelé Ali Larijani.

Fustigeant le bilan faible de l’Union européenne quant à sa capacité à sauvegarder le Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien (PGAC) et les promesses qui tardent toujours à s’accomplir, le Président du Parlement iranien a indiqué : « Pour préserver l’accord nucléaire et ses acquis faces aux sanctions américaines, les Européens ont avancé l’idée d’instaurer le SPV (Véhicule spécial à objectif, Un système de troc avec l’Iran), mais ils ont fini par mettre en place « l’INSTEX » ( Instrument d’appui aux échanges commerciaux) qui était en effet inefficace et n’a rien apporté à l’Iran ».

« Néanmoins, l'Iran n'a pas d'autre choix que de compter sur lui-même et d’agir seul. Certes, après la campagne de «pression maximale» américaine contre l'Iran visant selon Washington à réduire à zéro les explorations du pétrole iranien et l’absence d’une réaction appropriée de la part de l’Union européenne, Téhéran est plus que jamais décidé à faire ses propres pas », a conclu Ali Larijani.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**