Le golfe Persique, un nom qui remonte à l'histoire des eaux méridionales de l'Iran

Téhéran, 30 avril, IRNA- Il y a près de quatre siècles, ce jour-là (30 avril 1622), les Iraniens ont réussi à mette fin à la domination portugaise sur la côte sud du pays. Depuis lors, l’Iran est le principal fournisseur de sécurité pour cette voie navigable stratégique.

Il y a 24 ans, l'anniversaire de l'expulsion des Portugais de la côte et des îles du sud de l'Iran, a été baptisée Journée nationale «Golfe Persique», la mer qui, selon les cartes et les documents les plus authentiques, a toujours été appelée le golfe Persique (en différentes langues).

L'Iran, l'Oman, l'Irak, l'Arabie saoudite, le Koweït, les Émirats arabes unis, le Qatar et Bahreïn se trouvent sur la côte du golfe. La côte nord du golfe se situe entièrement dans les régions et les territoires de l’Iran et, à ce titre, l’Iran est le pays le plus dominant sur cette mer et le facteur le plus puissant de sa sécurité.

Le golfe et ses côtes, grâce à ses riches ressources pétrolières et gazières, est considéré comme une voie navigable importante et stratégique au niveau international.

Le nom du golfe Persique a une longue histoire et, bien que ces dernières années, certains petits pays de la partie sud du golfe aient vainement tenté de falsifier son nom et d'utiliser de fausses expressions telle que le golfe arabe, mais les documents et les cartes historiques sont si nombreux qu’il ne peut pas être falsifié.

En tant que puissance défensive et militaire la plus importante de la région du Golfe, l’Iran a la haute main sue le contrôle et la sécurité de la zone, la principale voie d’exportation de brut vers les États arabes riverains du golfe Persique.

Au moins un tiers des expéditions mondiales de pétrole passe à travers le golfe Persique et le détroit d'Hormuz.



Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**