Le golfe Persique,  il est « la veine vitale, le flot de notre vie » (Zarif)

Téhéran ,30 avril, IRNA-En hommage à la Journée nationale du « golfe Persique », le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif a rappelé que le golfe Persique restera à jamais « Persique ».

Sur son compte Instagram, lundi 30 avril, le haut diplomate iranien poste une vidéo de ses récentes déclarations tenues lors de son intervention à Asia Society, le 24 avril à New York, où il soulignait l'identité historique du golfe Persique et sa nomination.

« Le golfe Persique est le flux vital de notre vie. C'est aussi le vaisseau vital du monde entier. Nous soulignons que le golfe Persique reste à jamais « Persique » et qu’il n’est pas le golfe du Mexique.

«Cela s'appelle [le] golfe Persique et nous insistons sur le mot « Persique » pour que les gens sachent que ce n’est pas le golfe du Mexique. Les gens l’appellent simplement «le golfe» parce que c’est plus facile, et ils confondent le fait que c’est peut-être le golfe du Mexique dont l’on parle », a-t-il fait remarquer.

« Il faut faire la différence entre le golfe Persique et le golfe du Mexique. Pourquoi j’emplie ce terme ? Parce que le roi saoudien à Riyad l’a également appelé ainsi, le Koweït aussi l’appelle le au golfe Persique. Alors, pourquoi devrions-nous nous comporter comme un enfant? », s’interroge Zarif.

« Son nom est golfe Persique et il existe des documents et des preuves authentiques qui montrent cette vérité historique. Tout le monde sait qu’il est situé à la frontière de notre pays et qu’il est en fait la veine vital de notre pays et du monde », a ponctué Zarif.

Le 10 ordibehesht (30 avril) est marqué dans le calendrier iranien par la Journée nationale du golfe Persique, une occasion pour s’initier davantage à cette vaste étendue d’eau qui, depuis la nuit des temps, a toujours été connue et reconnue par son épithète « Persique ».

Cette date coïncide avec l'anniversaire de l’offensive militaire réussie du Roi Abbas Ier de Perse en 1622, qui chassa la marine portugaise du détroit d'Hormuz, une voie navigable qui sépare le golfe Persique de la mer d'Oman, mettant ainsi fin à la domination des Portugais sur les côtes méridionales de l’Iran.

Le golfe Persique a une riche histoire datant de plus de cinq millénaires. Carrefour commercial et lieu d’échange permanent entre Orient et Occident, il est devenu, à la suite de la découverte des premiers gisements de pétrole il y a à peine plus d’un siècle, une zone stratégique au centre de tensions et d’enjeux économiques et géopolitiques sans précédent au niveau régional et international.

La cartographie occidentale du golfe Persique révèle une vérité historique importante : depuis l’antiquité gréco-romaine, cette région maritime a toujours été connue par sa nomination d’origine : le 'Sinus Persicus' des Latins qui devient le 'golfe Persique' dans les langues modernes européennes.

La réunion de l' Asia Society à New York a été organisée sur la proposition du Mouvement des pays non alignés et sur l'approbation de l'Assemblée générale et compte tenu de la décision du gouvernement Trump à l’encontre de plusieurs membres de ce mouvement et des traités et des organisations internationales, la rencontre revêtait cette année une importance toute particulière.




Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**