Embargo pétrolier contre l’Iran : Ankara appelle Washington à revenir sur sa décision

Ankara, le 3 mai, IRNA - Les sanctions américaines contre l'Iran ont un impact négatif sur toute la région, y compris la Turquie, a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavusoglu, avant d’insister sur le fait que les raffineries en Turquie ne sont pas adaptées au pétrole d’autres pays exportateurs.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavusoglu, a mis en garde, jeudi 2 mai, contre les répercussions des sanctions anti-iraniennes des USA, affirmant qu’elles affecteraient toute la région, y compris son propre pays.
En ce qui concerne l’expiration des dérogations, le haut diplomate turc a déclaré que son pays ne pouvait pas abandonner si rapidement le pétrole iranien.

« Les raffineries en Turquie ne sont pas adaptées au pétrole irakien », a déclaré Çavusoglu.

Après l'annonce de Washington de mettre fin aux dérogations pour huit pays d'acheter du pétrole à l'Iran, la Turquie a dit ne pas accepter « des sanctions unilatérales et des contraintes » sur la manière dont elle gère ses relations avec ses voisins.

La même position de la part d’autre pays importateurs du pétrole iranien, dont l’Inde, la Chine, la Corée du Sud et le Japon qui ont appelé Washington à revenir sur sa décision.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**