Nucléaire iranien: Kharrazi exhorte l'UE à respecter ses engagements

Téhéran, 11 mai, IRNA- Le président du Conseil stratégique des relations extérieures de l'Iran, Kamal Kharrazi a exhorté l'Union européenne à prendre des mesures concrètes pour remplir ses engagements vis-à-vis du Plan d'action global commun afin de maintenir l'accord nucléaire en vie.

Kamal Kharrazi, qui est en visite à Paris en vue de participer à la Conférence des Leaders pour la Paix, lors d'une rencontre la présidente de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale française, en faisant référence au délai de 60 jours accordé par l'Iran à l'Europe pour respecter pleinement ses engagements envers l’Iran prévu dans l’accord nucléaire, a estimé que «C’est une bonne occasion pour l’Europe de réduire les retards dans l’action en faveur de l'accord de 2015 en appliquant l’Instrument de soutien aux échanges commerciaux (INSTEX)».

Le peuple iranien est extrêmement pessimiste à propos de l'Europe en raison de son incapacité à respecter ses engagements. Les Iraniens ont subi de lourdes pertes du fait du respect par l'UE des politiques de sanctions de Donald Tramp et de leur attachement aux décisions transnationales des États-Unis, a déclaré Kharrazi.

Malgré que la République islamique d'Iran a négocié honnêtement dans le cadre de l'accord nucléaire approuvé par la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies, mais l'Europe n'a pris qu'une position politique suffisamment importante pour concrétiser ses promesses au titre de l'accord», a-t-il ajouté.

Marielle de Sarnez s'est dite satisfaite de la réunion avec le diplomate iranien, ajoutant que l'Iran était un grand pays et que l'Union européenne s'attendait à ce que l'Iran se conforme à l'accord de Vienne.

Elle a exprimé son inquiétude face à la déclaration iranienne sur un engagement réduit et une possible sortie de l'Iran de l'accord, soulignant qu'une telle décision pourrait compromettre les résultats positifs et la stabilité créés après l'accord nucléaire.

Le Conseil suprême de sécurité nationale iranien a annoncé dans une déclaration que l'Iran cesserait d’appliquer certains de ses engagements pris dans le cadre de l’accord international de 2015 sur son programme nucléaire à partir du 8 mai 2019, un an après la décision du président américain Donald Trump de sortir unilatéralement de ce pacte.

En réponse à la violation par les Etats-Unis de l’accord nucléaire, il y a un an jour pour jour, et au nom de l’article 36 du Plan global d’action commun (PGAC) l’Iran suspend, dans sa première réaction, la vente de l’uranium enrichi et de l’eau lourde pour un délai de 60 jours.



Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**