Transfert par Trump d’un numéro direct à l’Iran : réaction de Zarif

Téhéran, 13 mai, IRNA- Dans un tweet posté en réaction au transfert d’un numéro direct par le Président américain, Donald Trump, à l’adresse de Téhéran, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad javad Zarif, rappelle à l’actuelle locataire de la Maison Blanche, une ancienne initiative de l’équipe des B pour l’Iran, et écrit que dans le projet de Bolton et de ses associés tramé contre l’Iran, il existait une grosse intrigue détaillée qui avaient pour objectif de propager des fausses informations, de déclencher la guerre et même des propositions creuses pour le dialogue et que la seule différence avec celle de Trump était que le numéro de téléphone n’était pas inclus.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré que le conseiller américain à la Sécurité nationale, John Bolton, et ses complices anti-iraniens aux Émirats arabes unis, en Arabie Saoudite et en Israël, envisageaient de faire sortir Washington de l’accord multilatéral de 2015 sur le nucléaire avec l'Iran avant même la nomination de Bolton à son actuel poste.

Zarif a fait ces remarques dans un tweet adressé au président américain Donald Trump, apparu sur sa page Twitter officielle dimanche 12 mai.

Zarif a partagé sur son tweet un lien vers un article de Bolton, publié par le magazine National Review en 2017 alors qu'il n'était pas le conseiller à la Sécurité nationale de Trump, où le le faucon américain faucon a donné des suggestions sur la façon dont les États-Unis pourraient sortir de l’accord international nucléaire, connu officiellement sous le nom du Plan d’action global commun (JCPOA), œuvre d’au moins 21 mois de la diplomatie négociée entre l’Iran et la communauté internationale.

Après l’accès de Bolton à la Maison Blanche en tant que conseiller à la sécurité nationale auprès du Président des États-Unis, Donald Trump a ordonné le retrait des États-Unis et a rétabli et durcit les sanctions. Cependant, le président américain a déclaré la semaine dernière qu'il souhaitait que les autorités iraniennes le contactent.

La Maison Blanche a contacté les autorités suisses pour leur communiquer un numéro de téléphone avec l'Iran, dans l'espoir que Téhéran contactera le président américain Donald Trump, a rapporté CNN.



Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**