« Dialogue des civilisations », fruit de la pensée et de la logique de la grande nation iranienne (Rohani)

Téhéran, 20 mai, IRNA-Le président iranien, insistant sur le fait que peu de pays ont remporté (comme l'Iran) deux résolutions en faveur des nations à l'Assemblée générale des Nations Unies, a déclaré que l’une de ces réalisations est le « Dialogue entre les civilisations », présentée et adoptée à l’initiative de l’Iran et au nom de sa grande nation, «fruit de la raison et de l'esprit sage de ce peuple».

Hassan Rohani qui s’exprimait à l’occasion d’une rencontre, dimanche soir 19 mai, avec un groupe d'étudiants et de jeunes, évoque l’initiative du « dialogue entre les civilisations » proposée par l’Iran il y plus de 20 ans, pour dire que ce jour-là, malgré des problèmes et des restrictions auxquels étaient confrontés le pays, « le peuple iranien a su comment agir et faire bonnement ce qu’il faut ».

Rohani n'a pas manqué de saluer à cette occasion « son cher ami », l'ancien Président, Mohammad Khatami, dont le gouvernement a fait adopter, à l’époque, cette initiative, au nom de l’Iran.

L'Assemblée générale a adopté 1998, sans vote, une résolution présentée au nom des coauteurs par la République islamique d'Iran, relative au dialogue entre les civilisations. Aux termes de ce texte intitulé « Année des Nations Unies pour le dialogue entre les civilisations », l'Assemblée générale se déclare fermement résolue à faciliter et promouvoir le dialogue entre les civilisations et décide de proclamer l'année 2001, Année des Nations Unies pour le dialogue entre les civilisations.

Au cours du débat, les orateurs se sont félicités de l'initiative prise par l'Iran en vue de favoriser le dialogue entre les civilisations et promouvoir la tolérance, le respect mutuel et une interaction constructive entre les différentes cultures. Tous ont estimé que cette initiative contribuera aux objectifs communs de paix, de sécurité, de liberté, de tolérance et de justice. Un appel a été lancé pour remplacer la logique du « choc » des civilisations par celle du dialogue et bâtir un futur basé sur un nouveau paradigme de compréhension et de respect mutuel.

Rouhani a ajouté que la deuxième résolution, adoptée en faveur de l'humanité et entérinée par l'Iran à l'Assemblée générale de l’ONU, était celle du « Monde sans violence et sans extrémisme », qui avait été signé sous sa présidence.

« Les onzième et douzième gouvernements en Iran, sont parvenus à beaucoup de réalisations, malgré le fait que le pays était confronté à de nombreux problèmes et crises », s’est félicité Rohani soulignant que l’Iran est à la hauteur de faire régner ses mots et sa pensée grâce à sa logique et son esprit de sagesse.



Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**