La capacité de production de l’uranium à 3,67% de l’Iran « quadruplée » (OIEA)

Téhéran, 20 mai, IRNA- « L’Iran a multiplié par quatre sa capacité de production d’uranium à 3,67% », a déclaré, lundi, le Porte-parole de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), Behrouz Kamalvandi.

Behrouz Kamalvandi a annoncé la nouvelle lors d’un point de presse, lundi 20 mai, à l’issu de la visite d’un nombre de journalistes et des directeurs des médias au complexe d’enrichissement d’uranium d’Ahmadi Rochan, dans la région de Natanz, au centre.

« La capacité quadruplée d’aujourd'hui est un message à l’adresse des interlocuteurs que la République islamique d’Iran peut, avec les mêmes centrifugeuses, augmenter sa production et que grâce aux mesures prises par nos experts dans l’industrie nucléaire, nous dépasserons bientôt le plafond de 300 kilogrammes », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que si les Européens souhaitent que notre capacité de production soit maintenue dans la même limite, ils devraient agir et « prendre les mesures nécessaires ».

« Nous n'avons pas de problème avec la Russie et la Chine, et la coopération se déroule bien. Quant aux Européens, ils se disent contre les sanctions et pour la mise en œuvre du Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien (PGAC). Ils ont promis de faire tout leurs possibles pour neutraliser les sanctions mais la République islamique exige des mesures tangibles et veut bénéficier concrètement des avantages de l’Accord », a insisté le Porte-parole de l'OIEA.

« La République islamique d’Iran a suffisamment attendu et elle a agi dans son droit légitime. Cette action s'inscrit dans le cadre du PGAC et donne l’occasion aux autres parties de modifier leurs politiques et de restituer l’accord. Nous n'avons pas l’intention d’en sortir et de le transgresser. Toutes nos actions se font dans le cadre de l’accord sur le nucléaire».

« Nous allons dépasser le plafond de 300 kg dans quelques semaines », a-t-il conclu.

l'Iran quadruple sa capacité d'enrichissement de l’uranium, conformément aux termes de son ultimatum lancé le 8 mai à l'Union européenne pour qu'ils agissent et honorent pratiquement, à son tour, leurs engagements.

14 rapports trimestreils de l'AIEA attestent du plein engagement de l’Iran envers l'accord nucléaire. L'Iran ne cherche qu’à poursuivre un programme nucléaire à des fins civiles.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**