Palestine: le référendum et le rapatriement, seule et unique voie vers une paix durable dans la région (Téhéran)

Téhéran, 30 mai, IRNA-Dans une déclaration émise à la veille de la journée mondiale de Qods, le ministère iranien des Affaires étrangères a insisté sur le fait que la seule et unique voie vers une paix durable dans la région passe par « la pleine restitution » et la compensation des droits du peuple opprimé palestinien à savoir le rapatriement de tous les réfugiés palestiniens et la tenue d’un « référendum » dans les territoires occupés garantissant la participation de « tous les principaux habitants de cette terre ».

« La journée mondiale de Qods est devenue, symbole de l’oppression et du cri pour la justice des Palestiniens, déplacés et assiégés depuis maintenant 7 décennies. Cette journée est le symbole de l'union du monde de l'Islam contre 70 ans crimes et agression du régime occupant sioniste, commis tout au long de la sombre histoire de son entité factice, dans les territoires occupés palestiniens, tristement marquée par les massacres, les génocides, les crimes contre l’humanité.  Une survie néfaste et scandalisée, fruit amer du nettoyage ethnique, de la mise en errance des millions de personnes, des détensions arbitraires et de la torture des millions d’innocents ainsi que de l’infanticide sans oublier la déstabilisation de la région, qui était tous indispensables pour la survie d'Israël », peut-on lire dans le communiqué du ministère iranien des Affaires étrangères émise le jeudi 30 mai à la veille de la Journée mondiale de Qods.



Le ministère iranien des affaires étrangères, tout en saluant les luttes et la résistance libératrices du peuple palestinien en faveur de la cause palestinienne, appelle le peuple endurant et épris de la justice iranien et toutes les nations musulmanes du monde qui aspirent la liberté, à participer massivement et activement, tout comme les années précédentes, à célébrer cette journée grandiose en guise de solidarité avec la Palestine et son peuple opprimés.



La journée mondiale de Qods, célébrée le dernier vendredi de chaque mois de Ramadan, constitue une motivation spirituelle consacrant la Palestine comme partie intégrante de la conscience des Musulmans.  



Cette journée organisée pour la défense des opprimés de Palestine, est un souvenir de l’imam Khomeiny.



L’appel lancé par l’imam Khomeyni, il y a 40 ans, pour célébrer la journée mondiale d’al-Qods, le dernier vendredi du mois de ramadan, a remis la Palestine et sa capitale al-Qods, au cœur de la conscience arabo-musulmane. Année après année, après la victoire de la révolution islamique en Iran, la ville sainte d’al-Qods a repris son rôle focalisateur et mobilisateur de la nation contre l’oppression et l’humiliation des Palestiniens et des musulmans, au-delà, de tous les opprimés dans le monde.



Des millions de déplacés palestiniens vivent depuis sept décennies dans des camps syriens, libanais et jordaniens. La Cisjordanie et la bande de Gaza assiégées par les militaires israéliens vivent dans des conditions déplorables.



Certes, la vitalité de la cause palestinienne était l’un des acquis de la Journée mondiale de Qods.



Le plan connu sous le nom de Deal du siècle ou toute autre mesure qui ne garantirait pas les demandes légitimes et les droits indéniables du peuple palestinien, notamment le droit au retour des déplacés palestiniens et la tenue d’élections libres pour l’autodétermination, ne saurait être une solution à cette question cruciale du monde musulman .





Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**


Votre commentaire

You are replying to: .
captcha