8 juil. 2019 à 23:30
Journalist ID: 1943
Code d'info: 83387503
0 Persons
Pétrolier « piraté » : Téhéran met en garde les Européens contre toute escalade

Téhéran, IRNA-Le ministre iranien des Affaires étrangères a qualifié la saisie d’un pétrolier iranien par des marines britanniques, de « pure et simple piraterie ».

La saisie d'un navire pétrolier iranien par les autorités britanniques a créé un « dangereux précédent » qui doit cesser immédiatement », a écrit lundi sur Twitter le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif.
« L'Iran n'est pas un membre de l'Union européenne et n'est pas non plus soumis à un quelconque embargo pétrolier européen", a-t-il écrit.
« La saisie illégale d'un navire transportant du pétrole iranien pour le compte de la #B_Team s'apparente purement et simplement à de la piraterie. Elle crée un dangereux précédent et doit cesser immédiatement. Aux dernières nouvelles, l'UE était contre l'extraterritorialité.», a-t-il ajouté.
Les Royal Marines britanniques ont saisi la semaine dernière sur le détroit de Gibraltar un pétrolier, le Grace 1, ayant à son bord le pétrole iranien.
La marine britannique a saisi illégalement le pétrolier et pour justifier cet acte, le Royaume-Uni a prétendu que le navire-citerne Grace-1 se dirigeait vers la Syrie. Il est utile de rappeler que l’UE ne peut imposer en principe des obligations qu’à ses membres. Par ailleurs, le pétrolier saisi croisait dans les eaux internationales.
Mohammad Javad Zarif utilise régulièrement l'expression « B_team » ou l’équipe des B pour désigner John Bolton, le conseiller de Donald Trump à la Sécurité nationale, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et le prince héritier saoudien Mohamed ben Salman qui alimentent les politiques anti-iraniennes.

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 2 =