9 juil. 2019 à 16:42
Journalist ID: 1943
Code d'info: 83388800
0 Persons
Téhéran juge «positif» le déplacement du conseiller de Macron en Iran

Téhéran (IRNA)- Le porte-parole de la diplomatie iranienne, Abbas Mousavi, évoquant le nouveau déplacement d'Emmanuel Bonne, conseiller diplomatique du président français Emmanuel Macron, à Téhéran a déclaré «positif» tout pas franchi avec la bonne volonté en faveur d'une désescalade des tensions.

L'Iran reste «ouvert à toute suggestion constructive» censée réduire les tenions. Les nouvelles mesures iraniennes d'avoir réduit ses obligations liées au Plans global commun sur le nucléaire (PAGC) visent à restituer ses droits légitimes prévus dans l'accord de 2015, a insisté le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangère, Abbas Mousavi  à l'occasion d'une conférence de presse accordée à l'IRNA lors de sa visite au siège de l'agence ce mardi 9 juillet.    

L'Iran exige que ses partenaires engagés dans l'accord nucléaire s'occupent plutôt des racines même des tensions qu'est le retrait unilatéral des Etats-Unis du JCPOA, au lieu d'appeler sans cesse Téhéran à la retenue et à la désescalade, a-t-il ajouté.  

Interrogé sur les premières réactions ou un éventuel signal positif de la partie européenne après l'annonce par l'Iran d'une nouvelle réduction de son engagement envers le PAGC et la reprise d'enrichissement d'uranium à un degré supérieur à 3,67%, ( vu la visite imminente du conseiller diplomatique du président Macron à Téhéran), il a déclaré qu'aucun signal précis n'a été reçu jusqu'à présent sans exclure d'ailleurs les effets productifs des déplacements diplomatiques.    

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 15 =