15 juil. 2019 à 10:05
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83396144
0 Persons
Les Européens doivent investir pour sauvegarder le PGAC (Zarif)

New York, IRNA-« Insuffisant » c’est ainsi qu’a qualifié le ministre iranien des Affaires étrangères, l’intérêt exprimé par la partie européenne pour la sauvegarde du Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien, (PGAC), avant d’appeler l’Europe à « investir » pour sauver cet accord international, « une tâche toujours pas réalisée », a déploré le haut diplomate.

Mohammad Javad Zarif qui s’exprimait hier soir (dimanche) 14 juillet, à son arrivée à New York a déclaré : « Les Européens se disent avec grand intérêt pour sauver le PGAC mais nous n'avons pas encore vu leur volonté d'investir à cette fin. »

Le chef de la diplomatie iranienne a déclaré qu’ « il existe une véritable différence entre le fait de manifester son intérêt et d’annoncer sa détermination à maintenir un accord international et d’être prêt à investir pour cette cause, ce que les Européens n’ont pas encore montré ».

S’attardant sur le fait que l’accord multilatéral nucléaire de 2015 a été victime du désengagement américain, Zarif a ajouté : « Le désengagement américain ne se limitait pas au PGAC, et il est à l’international. Ils se sont retirés presque de multiple accords importants internationaux approuvés d’ailleurs par leur propre Congrès tel que le traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (FNI), Accord de libre-échange nord américain (NAFTA), l’Unesco, a énuméré Zarif.

« Le fait que les États-Unis aient violé le PGAC témoigne de la nature violatrice du régime américain et non de l'inefficacité de l'accord », a déploré Zarif.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 2 =