15 juil. 2019 à 11:49
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83396400
0 Persons
La peur américaine de la puissance diplomatique de Zarif

Téhéran(IRNA)- L'imposition des restrictions par l'administration américaine au déplacement du chef de la diplomatie iranienne, Mohhammad Javad Zarif et sa délégation, en visite à New York, a donné lieu à de nombreuses spéculations; ce qui illustre les inquiétudes de Washington sur la puissance diplomatique de Zarif et les effets de ses interviews avec les médias ainsi que sa présence parmi les groupes de réflexion.

Zarif est à New York pour assister à une réunion du Conseil économique et social des Nations Unies, une réunion ministérielle de haut niveau sur les objectifs de développement durable sur des questions telles que les conflits, la faim, l’égalité des sexes et le changement climatique.

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo  a déclaré que le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, et sa délégation seraient autorisés à se déplacer entre le siège de l’ONU et la mission iranienne à six pâtés de maisons, et à proximité de la résidence de l’ambassadeur iranien auprès de l’ONU. Le groupe est arrivé à New York dimanche matin. M. Zarif devrait rencontrer des groupes de réflexion et des journalistes lors de son séjour à New York.

Selon le porte-parole de la diplomatie iranienne, Abbas Mousavi,  Pompeo a, en fait, avoué être préoccupé par l'impact des déplacements officiels du ministre des Affaires étrangères iranien sur l'opinion publique américaine et mondiale.

M. Pompeo a déclaré que M. Zarif utilisera les libertés des États-Unis pour venir ici et diffuser une propagande malveillante.

L’administration Trump a envisagé d’inscrire M. Zarif sur une liste noire en le sanctionnant.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 11 =