Il revient à l'Europe de contraindre les USA à abandonner leurs « sanctions cruelles »

Téhéran, IRNA-Pour le premier vice-président iranien, Eshaq Jahanguiri, au lieu de convoquer les réunions et mettre Téhéran sous pression, il revient aux pays européens de pousser les Etats-Unis à renoncer à leurs sanctions cruelles visant l’Iran.

Eshaq Jahanguiri a ajouté qu'aucune sanction ne devrait être imposée à la nation iranienne au nom du Plan global d’action commun sur le nucléaire (PGAC).

«Il revient à vous de remplir vos obligations, si vous souhaitez sauver le PGAC », a-t-il encore déclaré.

« Il est très facile pour nous de retourner à nos engagements.  Nous pouvons le faire, une fois décidée, en quelques heures, mais cela dépend du fait que les parties engagés dans l’Accord, remplissent leurs obligations »,  a-t-il insisté.

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 14 =