L'Iran, «déterminé» à garder toutes les portes ouvertes pour que les choses continuent (Rohani)

Téhéran, IRNA-Les présidents iranien et français ont discuté, jeudi, par téléphone, d'importantes questions bilatérales, régionales et internationales et souligné la nécessité de poursuivre les efforts pour maintenir le Plan global d'action commun sur le nucléaire iranien (PGAC).

Lors d'une conversation téléphonique avec le Président français Emmanuel Macron, jeudi soir 18 juillet, Hassan Rohani a qualifié d'«importants» les efforts de Paris pour sauvegarder l'accord multilatérale et historique de 2015 (PGAC)  avant de dire «déterminé» l'Iran à garder, à cette fin, «toutes les portes ouvertes».

Evoquant la visite du Représentant spécial du Président français en Iran, le Président Rohani a déclaré : «Les parties iranienne et européenne doivent œuvrer pour que des pas équilibrés et en harmonie les uns avec les autres soient pris afin de maintenir cet accord».

S'attardant sur le fait que le durcissement des sanctions anti-iraniennes des Etats-Unis menace la survie de l'accord nucléaire, le Président Rohani a déclaré : «Aux États-Unis, il y a des gens qui ne veulent pas que les efforts censés sauver le PGAC aboutissent. La récente décision du Congrès américain de voler plus de 1,5 milliard de dollars des avoirs de la nation iranienne, en est un exemple».

Le président a déclaré que «pour l'Iran, malgré les difficultés et les tergiversations, les parties engagées devraient savoir saisir l'occasion qui s'offre toujours et il revient aux experts des deux parties, de trouver, avec leur créativité, des solutions appropriées pour sauvegarder et garder en vie le PGAC».
«L'Europe doit accélérer ses efforts pour assurer les intérêts légitimes de l'Iran prévus dans l'accord nucléaire et d'établir une trêve dans cette guerre économique américaine», a insisté Rohani.

Le Président Rohani a mis en garde conte la perte du temps et la perte des occasions qui risque d'obliger l'Iran à franchir une troisième étape dans son renoncement à l'accord et la réduction des engagements.

Le président a déclaré que la levée des sanctions américaines était une autre solution de poursuivre les efforts en vue de maintenir le PGAC et de revenir dans le passé (la situation d'avant la crise).

Le président français Emmanuel Macrone a, pour sa part insisté, lors de cette conversation téléphonique, sur l'impératif de poursuivre les efforts pour réduire les tensions et sauvegarder le PGAC, avant de déclarer : «Malheureusement, il y a toujours des extrémistes qui empêchent les nations d'atteindre la paix, et le durcissement des sanctions, annoncées par les Etats-Unis, contre l'Iran vont dans ce sens.»

Le président français, annonçant que l'Europe a intensifié ses efforts pour activer l'INSTEX (Instrument de soutien aux transactions commerciales basé sur l'euro), a fait référence à une récente déclaration commune des trois pays européens en faveur des intérêts de l'Iran, ajoutant que les effets extraterritoriaux des sanctions américaines ont sapé les activités commerciales de nombreux pays avec l'Iran.

«La France accorde une attention toute particulière à la résolution des problèmes et à la sauvegarde du PGAC, ce qui nécessite les efforts de toutes les parties concernées», a conclu Emmanuel Macron.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
8 + 9 =