L’Iran assurera la sécurité  du détroit d’Hormuz et ne permettra aucune perturbation de la navigation

Téhéran (IRNA)- Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, chargé des affaires politiques, Abbas Araghchi, a déclaré que la République islamique s'efforcerait d'assurer la sécurité du détroit d'Hormuz et n'autoriserait aucune perturbation de la navigation dans la région du golfe Persique.

Lors d’une rencontre avec le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, à Paris ce mardi 23 juillet, le diplomate iranien a réaffirmé la détermination de son pays sur cette question.

La visite d’Araqchi en France intervient deux semaines après la visite d’Emmanuel Bonne, principal conseiller diplomatique de Macron, à Téhéran dans le cadre des efforts visant à sauver l’accord nucléaire iranien.

En ce qui concerne le Plan d'action global commun sur le nucléaire iranien, le diplomate iranien a affirmé que l'Iran avait mis à l'ordre du jour la réduction de ses engagements conformément à ses droits prévus dans le contexte de l'accord.

Appréciant les efforts déployés par la France et le président français Emmanuel Macron pour sauver le JCPOA, M. Araghchi a déclaré que l’Iran n’épargnerait aucun effort pour maintenir la sécurité dans le golfe Persique et en particulier dans le détroit d’Hormuz et qu’il ne permettrait jamais le sabotage de la navigation dans la région.

Ailleurs dans son discours, il a évoqué la guerre économique américaine contre l'Iran, affirmant que les États-Unis avaient visé tous les Iraniens avec des sanctions illégales et injustes. «L’Europe devrait adopter une position claire contre la politique américaine concernant la tentative des États-Unis de déduire à zéro la vente de pétrole iranien, qui se poursuit dans le cadre de leur stratégie de pression maximale contre l’Iran, a-t-il noté.

Il a réitéré le fait que l'Iran continuera à exporter son pétrole en toutes circonstances.

Qualifiant de constructive et d'importante la visite d’Araghchi à Paris et les négociations entre les deux parties, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a réaffirmé que la France continuerait à préserver et à mettre en œuvre l'accord sur le nucléaire iranien.

Bien que la mise en œuvre de l'Instrument d'appui aux échanges commerciaux (INSTEX) ait été un long processus, il s'agissait toutefois d'une étape politique importante, selon le ministre français.

 Araghchi a ensuite rencontré le président français Emmanuel Macron et lui a transmis un message du président Hassan Rohani.

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 13 =