28 juil. 2019 à 10:25
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83414172
0 Persons
L'Iran condamne l'exécution de manifestants à Bahreïn

Téhéran (IRNA)- La diplomatie iranienne par la voix de son porte-parole a condamné samedi soir l’exécution de plusieurs manifestants bahreïniens, affirmant que l’approche de sécurité des officiels du pays ne contribuerait pas à résoudre la crise dans ce pays du golfe Persique.

La décision sectaire de l'État bahreïnien a montré qu'ils insistaient sur leur politique fausse consistant à opprimer les manifestants au lieu de choisir la voie de la sagesse et des efforts pour résoudre la crise qu'ils avaient eux-mêmes créée, selon le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Seyyed Abbas Mousavi.

Mousavi a souligné que l’approche sécuritaire de Bahreïn ne contribuerait pas à résoudre la crise dans le pays du golfe Persique.

Cette déclaration intervient un jour après l'exécution par le Bahreïn de trois personnes, dont deux activistes chiites de premier plan, malgré les objections soulevées par les gouvernements et les groupes de défense des droits de l'homme du monde entier.

Ahmad al-Malali, 24 ans, et Ali Hakim al-Arab, 25 ans, ont été exécutés vendredi à la prison de Jaw, au sud de la capitale, Manama, après des entretiens privés avec leurs familles.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 3 =