La saisie du pétrolier britannique était « conforme aux normes pour la sécurité maritime » (Chamkhani)

Téhéran (IRNA)- « Contrairement à la piraterie navale britannique, sur Gibraltar, qui a saisi illégalement un cargaison du pétrole iranien, l’action de l’Iran était entièrement légale et conforme aux normes de réglementations pour la sauvegarde de la sécurité aritimes », a expliqué le Secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, Ali Chamkhabi, lors d'une rencontre, samedi 27 juillet, avec le ministre omanais des Affaires étrangères, en visite à Téhéran

« Ayant recours à des actions et des comportements hâtifs et arrogants, certains pays de la région, éliminent les chances de compréhension et de dialogue, posant ainsi de sérieux problèmes pour la gestion des crises régionales », a déploré Ali Chamkhani, lors de cette entrevue, avant d’insister sur le politique de principe de l’Iran en faveur de la sauvegarde de ses relations diplomatiques, basée sur la « retenue » et notamment « l’entente avec les pays voisins ».

Il a ajouté que les arrangements pour assurer la sécurité dans la région doivent être garantis par les potentiels locaux et la coopération des la région, eux-mêmes, et que l'intervention étrangère n'aura d'autre effet que d'aggraver les problèmes.

Se référant à la saisie d'un pétrolier britannique, par les forces navales iraniennes, dans le détroit d’Hormuz, prises pour cible d'une machination politico-médiatique de certains pays occidentaux et régionaux, pour avoir osé à arraisonner un appareil battant pavillon britannique (en raison du non-respect des lois et règlements maritimes internationaux), le Secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, Ali Chamkhabi, a déclaré : « Nous pensons que tous les pays doivent se conformer au droit maritime international pour maintenir la sécurité, et nous ne faisons pas de distinction entre les pays à cet égard ».

Le pétrolier Stena Impero, qui traversait le détroit d’Hormuz, a été arraisonné, vendredi 19 juillet, par la flotte de la zone 1 du CGRI parce qu’il violait les lois internationales de navigation. l’arraisonnement de ce pétrolier s’est fait à la demande de l’Organisation des ports et de la navigation de la province de Hormozgan (sud du pays). Après son arraisonnement, le pétrolier en question a été orienté vers les côtes iraniennes, avant d’être livré à l’Organisation des ports et de la navigation, pour passer la procédure légale habituelle et des inspections nécessaires.

Téhéran a indiqué que le Stena Impero était entré en collision avec un bateau de pêche qui avait contacté le pétrolier mais n'avait pas reçu de réponse. Les autorités iraniennes ont ouvert une enquête sur les causes de l'accident conformément au droit international.

Le ministre omanais des Affaires étrangères, Youssef ben Alaoui, a également insisté sur la nécessité de tirer parti des expériences passées pour prévenir les tensions dans la région et éviter les actions qui incitent à l'instabilité et à l'insécurité, soulignant la nécessité de mettre fin au recours à l’option militaire pour résoudre les conflits politiques.

Il a ajouté : « Tous les pays doivent respecter les règles de sécurité maritime, en particulier dans le détroit d'Hormuz, et éviter les actions menant à une crise et qui risque d’imposer des coûts inutiles à leur propre commerce ou aux autres ».

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 7 =