Accord nucléaire: la 3e étape de la réduction des obligations sera mise en œuvre dans la situation actuelle (Zarif)

Téhéran(IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Jvad Zarif, a déclaré que dans la situation actuelle, la troisième étape du plan de la réduction des obligations prises par l'Iran en vertu de l'accord nucléaire de 2015 serait mise en œuvre et que seul la République islamique aurait le droit de décider de la mettre en œuvre ou non.

Tous les membres de la commission mixte chargé de superviser la mise e œuvre du Plans d'action global sur le nucléaire iranien sont parvenus à un consensus sur le fait que les États-Unis étaient à l'origine de tensions et que les demandes de l'Iran étaient claires depuis le début, a déclaré samedi Zarif dans lors d'un entretien avec l'Agence de presse de l'Assemblée consultative islamique.

L'Iran n'a jamais eu de demandes au-delà  du Plan d'action global commun (PAGC), a-t-il souligné.

Téhéran avait précédemment déclaré que si le PAGC n'était pas mis en œuvre intégralement, l'Iran le mettrait également en œuvre d'une manière incomplète, a déclaré Zarif, ajoutant que toutes les mesures prises déjà prises par l'Iran étaient conformes au contexte du PAGC.

Se référant à la demande à l'Iran de certains Etats du groupe P4 + 1 de cesser la réduction des obligations, le ministre iranien a réitéré que c'est à la République islamique d'en décider. Si les États parties au PAGC ne respectent pas leurs engagements vis-à-vis de l'accord, l'Iran entamera la troisième étape du plan de la réduction des obligations comme les deux étapes précédentes, a-t-il insisté.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench 
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 6 =