4 août 2019 à 11:09
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83424024
0 Persons
Ignorer les traités internationaux n'est pas apprécié (Ambassadeur de France en Iran)

Qazvin(IRNA)- L’ambassadeur de France en poste à Téhéran, évoquant le retrait des États-Unis du Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien (PGAC) a déclaré que le non-respect des traités internationaux n’est pas productif et qu’il revient à tout les pays de les respecter.

Lors d'une rencontre avec le gouverneur de Qazvin, Abdo-Mohammad  Zahedi, le jeudi premier août, Philippe Thiébaud a ajouté que la France (partenaire de l’Iran dans l’accord international de 2015) tente d'établir des liens économiques avec l'Iran et à cette fin, elle est décidée, aux côtés d’autres pays européens, à tenir tête aux États-Unis sur le PGAC et à le sauvegarder.

« Notre position est que l'Iran bénéficie des avantages du PGAC », a-t-il insisté avant de déplorer les effets extrarégionaux des sanctions imposées au peuple et au gouvernement iraniens qui ont également touché la France.

Évoquant les relations historiques irano-françaises, le diplomate a dit Paris pour «  le développement des relations » avec Téhéran et cela sur tous les plans.

Pour Philippe Thiébaud, il est nécessaire, à cet effet, d'identifier les capacités industrielles, agricoles et touristiques de l'Iran et de favoriser des relations entre les hommes d'affaires des deux pays afin de développer des relations économiques.

Faisant référence à la coopération scientifique entre les deux pays, il a fait part de son imminente visite avec le ministre iranien de la Science pour discuter avec du développement des relations bilatérales .

Qualifiant de « richesse » les potentiels de la province  de Qazvin dans divers domaines scientifiques, culturels et économiques, le diplomate a émis l’espoir de voir se former les coopérations spécifiques bilatérales entre cette région iranienne et la France.

Ce déplacement de l’ambassadeur de France était également l'occasion pour lui de rendre visite au caravansérail historique de Qazvin.

Au cours de cette visite, Philippe Thiébaud a eu le plaisir de découvrir différentes parties du monument historique en tant que plus grand caravansérail interurbain de l’Iran.

Le diplomate s'est déplacé principalement au Qazvin pour se renseigner de près sur les potentiels industriels et touristiques de la province.

Philippe Thiébaud clôture sa visite d’un jour sur la région après avoir rencontré l’entreprise laitière Bel de Rouzaneh, actif en Iran par des investisseurs français.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
6 + 4 =